Equipe de France, Real Madrid : Zidane ne dira pas non à l'équipe de France !
Zinédine ZidaneCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
ENVIE D'AILLEURS

Equipe de France, Real Madrid : Zidane ne dira pas non à l'équipe de France !

Interrogé sur les propos du président de la Fédération française, Noël Le Graët, qui le verrait bien succéder à Didier Deschamps, Zinédine Zidane n'a pas dit non, même s'il ne se voit pas quitter tout de suite le Real Madrid.

Zapping But! Football Club Top 10 : les meilleurs buteurs de la décennie

Candidat à sa propre succession, Noël Le Graët a donné une interview à RTL hier. Le président de la FFF a notamment évoqué le cas de Didier Deschamps, sous contrat jusqu'à la Coupe du monde 2022, et l'identité de son possible successeur. « La prolongation de Deschamps ? La réponse appartient presque à Didier. Quoi qu’il arrive, ce ne sera pas quelqu'un qui sera sur le bord de la touche. Le successeur de DD un jour ? On a de très bons rapports avec Zidane. À titre personnel, au moins. Si Didier arrêtait, si j'étais encore en place, la première personne que je verrais, c’est Zidane. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU REAL MADRID

"L'équipe de France, ça peut être un objectif"

Des propos qui ont évidemment eu de l'écho en Espagne, où l'avenir de Zinédine Zidane fait beaucoup parler. La semaine dernière, le champion du monde 98 s'était emporté contre un journaliste qui lui demandait s'il se sentait menacé au Real Madrid à cause des mauvais résultats. ZZ lui a rappelé que son équipe était championne d'Espagne en titre et que si c'était son désir personnel de le voir partir, il devait le lui dire en face, et non faire croire qu'il s'agit d'une rumeur venue du club.

Interrogé sur un possible avenir en équipe de France, Zidane a mis sa traditionnelle réserve de côté : « Je connais monsieur Le Graët depuis 1998, du temps où il était à la Ligue. Nous avons toujours eu une bonne relation. De toute façon, oui, l'équipe de France, ça peut être un objectif pour plus tard. Je l'ai déjà dit il y a dix ans quand j'ai commencé à entraîner. Cela fera partie des choses pour l'avenir, une possibilité un jour. Mais je suis ici et c'est mon devoir de penser uniquement à ce que je fais avec le Real ».