Didier DeschampsCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
CONFÉRENCE DE PRESSE

France - Pologne : proche du fou rire, Deschamps a ciblé d’autres menaces que Lewandowski

Didier Deschamps était présent en conférence de presse à la veille du 8e de finale de la Coupe du monde entre la France et la Pologne au Qatar (16h). Le sélectionneur des Bleus se veut méfiant.

Zapping But! Football Club Top 10 : les meilleurs passeurs de Ligue 1 en activité

Le pragmatisme de Didier Deschamps est légendaire et s’est encore vérifié ce matin en conférence de presse. Invité devant les médias, le sélectionneur de l’équipe de France n’a pas voulu enterrer la Pologne, qui reste dangereuse avec d’autres menaces que le seul Robert Lewandowski.

« Cette équipe a été amenée sur les trois premiers matchs à défendre et elle défend très bien. Elle adore ça. Mais il ne faut pas la limiter qu'à ça. Elle a un noyau dur de joueurs avec une bonne expérience internationale. Il y a Szczesny, Glik, Lewandowski... Des jeunes, aussi. Mes joueurs savent qu'il y aura du répondant. Ils ont beaucoup d'arguments offensifs pour poser des problèmes à l'adversaire, a-t-il affirmé. Lewandowski ? Sur ce type de joueur, il faut limiter l'influence. Il utilise très bien son corps. Le moindre ballon peut être dangereux. On ne va pas se focaliser sur lui. »

Par ailleurs, Deschamps a répondu à la récente déclaration d’amour d’Antoine Grieamann, qu’il apprécie aussi beaucoup. « Quand on est coach, si on n'aime pas les joueurs... Je n'ai pas à les aimer. Je connais leur potentiel. Le plus important c'est de connaitre l'humain, a-t-il ajouté. Antoine, comme certaines autres joueurs, il y a une relation de confiance qui s'est développée, ce qui ne m'empêche pas de lui dire des choses qui ne vont pas dans le bon sens, si c'est pour le bien de l'équipe. Je ne suis pas leur copain, leur papa, leur grand frère... Mais c'est un peu ça aussi. Il y a une relation humaine. Je suis là pour les protéger sans pour autant ne pas dire ce que j'ai à dire. »

Pour résumer

Didier Deschamps était présent en conférence de presse à la veille du 8e de finale de la Coupe du monde entre la France et la Pologne au Qatar (16h). Le sélectionneur des Bleus se veut méfiant et pas qu'avec Robert Lewandowski.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert
Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.