Oscar Garcia (Stade de Reims)
Oscar Garcia (Stade de Reims)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
VISEUR

Girondins - Stade de Reims (3-2) : Oscar Garcia a 5 joueurs dans le collimateur

Revenu de Bordeaux avec une défaite encombrante dans les valises, le Stade de Reims commence à chuter au classement. Et Oscar Garcia n’est pas du tout satisfait du rendement de ses remplaçants.

Zapping But! Football Club Ligue des Champions : le top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire

Les Girondins de Bordeaux ont une âme. Menés de deux buts par le Stade de Reims hier à domicile, les hommes de Vladimir Petkovic s’en sont notamment remis au revenant Jimmy Briand pour faire sauter le verrou champenois et renverser le match (3-2).
Oscar Garcia l’avait vraiment mauvaise après la rencontre.

« Pendant 60 ou 70 minutes, on était beaucoup mieux que l'adversaire. Nous ne sommes pas une équipe qui marque sur toutes nos occasions. On ne peut pas jouer avec les mêmes onze joueurs tout le match, on doit les remplacer et quand on fait des remplacements, l'équipe est moins bonne », a-t-il déclaré en conférence de presse.

L’entraîneur du Stade de Reims en a profité pour désigner ceux qui ont accéléré leur chute hier en Gironde : ses remplaçants. « Bordeaux a mis trois attaquants qu'ils avaient sur le banc de touche, ils ont cinq ou six attaquants de haut niveau. Ils ont pressé un peu plus haut. Nous, on a été un peu prétentieux après le 2-0, on croyait qu'on n'avait pas besoin d'aller chercher le 3e but. C'était une erreur. On a mis des joueurs pour continuer d'attaquer, pas pour seulement défendre, les remplaçants n'ont pas été au niveau des titulaires. Nous sommes frustrés », a-t-il conclu. Sissoko, Kebbal, Lopy, Locko et Koffi sont donc ciblés.

Pour résumer

Revenu de Bordeaux avec une défaite encombrante dans les valises (2-3), le Stade de Reims commence à chuter au classement. Et Oscar Garcia n’est pas du tout satisfait du rendement de ses remplaçants. En Gironde, ils étaient au nombre de cinq...

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert