Jean-Pierre Caillot
Jean-Pierre CaillotCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
SOS

Stade de Reims : Jean-Pierre Caillot lance un appel à l'aide pour le foot français

Estimant déjà les pertes liées à ce second confinement, Jean-Pierre Caillot (Reims) s'est adressé directement à Emmanuel Macron pour obtenir des aides.

Si Roxana Maracineanu, la ministre des Sports, a bien confirmé que les compétitions sportives professionnelles continueront malgré le second confinement, cela n'empêche pas le président du Stade de Reims Jean-Pierre Caillot d'être inquiet. Dans un entretin à l'AFP, celui qui est désormais président du collège des clubs de L1 a demandé à l'Etat des aides pour tenir face à la crise du coronavirus.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU STADE DE REIMS

Un report de charges demandé pour sauver le foot français

« Le gouvernement nous a entendus, il a compris que le football pouvait être important dans la vie des Français et il souhaite qu'on continue notre Championnat, tout cela est très positif. Mais nous avons aussi des salariés, des employés. Ce sont certes des joueurs de foot avec des salaires importants parfois, mais il faut que le gouvernement nous aide. J'ai entendu le président Macron dire mercredi "quoi qu'il en coûte". Je lance un SOS : il est impératif que le gouvernement prenne en considération les difficultés de notre secteur et que les charges sociales ne nous soient plus facturées (...) que les clubs bénéficient au moins d'un report de charges pour continuer jusqu'à des jours meilleurs. »

Jean-Pierre Caillot s'inquiète face aux huis-clos généralisés et face à l'attitude de Mediapro, diffuseur mauvais payeur : « On n'aura plus de spectateurs, on n'aura plus d'hospitalité. On sait tous que le foot vit par tous les gens dans les stades, tous mes collègues présidents sont dans cette situation, avec en plus un diffuseur défaillant avec lequel on se bat ».

Pour résumer

Estimant que le foot français ne pourrait pas survivre à la crise du Covid et à celle de Mediapro, Jean-Pierre Caillot (Stade de Reims) lance un appel à l'aide.