Stade de Reims, PSG : Caillot a remis en place Al-Khelaïfi de manière très virile !
Jean-Pierre Caillot (Stade de Reims)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
PRISE DE BEC

Stade de Reims, PSG : Caillot a remis en place Al-Khelaïfi de manière très virile !

Si le passage d’une Ligue 1 à 18 clubs est quasiment actée, une prise de bec a eu lieu mercredi matin entre Jean-Pierre Caillot (Stade de Reims) et Nasser Al-Khelaïfi (PSG).

Zapping But! Football Club Ligue 1 : le classement des buteurs de la saison 2020-2021

Une révolution s’annonce en France avec le passage bientôt acté d’une Ligue 1 à 18 clubs en 2023-2024. Cette décision aurait pu intervenir une saison plus tôt, comme le souhaitaient les grosses cylindrées du championnat... Dans le détail, il y aura quatre descentes en L2 et deux montées en L1 au terme de la saison 2022-2023 pour obtenir ce chiffre de 18 clubs en L1.

Avant d’en arriver là, L’Équipe rapporte qu’il y a d’abord eu de vifs échanges (en visioconférence) entre certains. Notamment entre Nasser Al-Khelaïfi et Jean-Pierre Caillot. Le président du PSG a reproché à son homologue du Stade de Reims d’œuvrer en coulisses pour torpiller le passage à 18 et a même menacé d’abandonner la réunion. Mais Caillot ne s’est pas démonté pour autant.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU STADE DE REIMS

« Moi je lui ai dit ce que je pensais »

« Depuis que je suis élu, je travaille ardemment dans l’intérêt général et il ne faut pas laisser imaginer que ce n’est pas le cas, explique-t-il. Si personne ne s’oppose à lui, moi je lui ai dit ce que je pensais. Rien de méchant, mais je ne pouvais pas accepter que ma probité soit mise en cause. La démocratie, ce n’est pas trois clubs qui décident. Quand la majorité de mes collègues n’est pas d’accord avec ce que dit Nasser, je suis désolé, mais ce que dit Nasser n’est pas parole d’évangile, sans vouloir faire de mauvais jeux de mots. On n’était pas d’accord, on s’est expliqués. L’important est que l’on ait trouvé une solution qui fait que les clubs de L1 et de L2 arriveront unis en AG. »

Pour résumer

Le ton est monté entre Jean-Pierre Caillot (Stade de Reims) et Nasser Al-Khelaïfi (PSG).

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert