Stade Rennais : la crise de novembre, un « classique » chipé au PSG
Julien StéphanCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ANALYSE

Stade Rennais : la crise de novembre, un « classique » chipé au PSG

Avec cinq défaites lors des six derniers matches, le Stade Rennais traverse une petite crise en ce mois de novembre. C'est malheureusement devenu un Classique chez les Rouge et Noir.

Battus au Roazhon Park par les Girondins de Bordeaux vendredi (0-1), le Stade Rennais s'apprête à défier Chelsea ce mardi soir (18h55) avec beaucoup de ses certitudes envolées. Il faut dire que depuis la réception du SCO Angers le 23 novembre, Rennes n'a gagné qu'un seul match (contre Brest) pour cinq défaites. Une période compliquée qui a sorti le club armoricain du podium et qui a même poussé Julien Stéphan à se montrer « un peu inquiet » pour la suite.

Si, avant l'arrivée du Qatar à Paris, novembre était généralement propice aux fameuses crises du PSG, le Stade Rennais a bien repris le flambeau depuis maintenant quatre ans. Cette année, cela concerne uniquement le sportif mais par le passé cela a souvent été institutionnel.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU STADE RENNAIS

2017 : Christian Gourcuff, première victime de novembre

Le 3 novembre 2017 fut le moment choisi par le Stade Rennais pour tout changer dans son projet. Alors que le club était englué dans le ventre mou (10e), René Ruello, président délégué par la société Artémis de François Pinault, démissionne... Remplacé par Olivier Létang. En poste pour ce qui devait être son dernier club, Christian Gourcuff se fait éjecter quatre jours plus tard au profit de Sabri Lamouchi. Une trahison que le technicien breton a encore du mal à digérer.

2018 : le crépuscule de Sabri Lamouchi

En novembre 2018, le Rennes de Sabri Lamouchi est aussi dans le creux de la vague, mal embarqué en Ligue Europa (3e du groupe) et modeste 13e du classement à l'issue d'un match nul à Montpellier (2-2) le 25 novembre. Le technicien nommé par Olivier Létang ne survivra pas à la défaite suivante le 2 décembre à domicile contre Strasbourg (1-4) et sera remplacé dans la foulée par le jeune Julien Stéphan.

2019 : le point de non-retour Stéphan - Létang

Si la crise de l'automne 2019 avait commencé bien plus tôt entre le 1e septembre et le 24 octobre (10 matches sans victoires dont six défaites), le point de non-retour entre Julien Stéphan et Olivier Létang a bien été atteint en novembre. S'il se sentait menacé dès octobre, le coach rennais se retrouve dans sa situation la plus précaire après sa défaite à Dijon le 23 novembre (1-2). A ce moment-là, le technicien se retrouve avec trois matches pour sauver sa tête. Il y parviendra au prix d'une nouvelle série de succès en décembre de cette même année...

Comme vous l'aurez compris, il n'y a donc pas lieu de s'inquiéter : depuis que Rennes a pris une stature européenne en 2017, le club a toujours connu son creux de la vague en cette période. En espérant que, malgré le Covid-19 et l'enchaînement des matches, les Rouge et Noir parviendront quand même à redresser la barre.

Pour résumer

Depuis quatre ans, le Stade Rennais a pris l'habitude de vivre un mois de novembre animé. Avec la série de défaites, 2020 ne déroge pas à la règle.

Alexandre Corboz
Article écrit par Alexandre Corboz