Stade Rennais, ASSE - Mercato : Holveck recadre Ménès et promet des révélations sur Niang !
Nicolas Holveck (Stade Rennais)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
TAC-AU-TAC

Stade Rennais, ASSE - Mercato : Holveck recadre Ménès et promet des révélations sur Niang !

Le président du Stade Rennais Nicolas Holveck ne laissera ceux qui critiquent Julien Stéphan l’emporter, notamment au sujet de M’Baye Niang.

Zapping But! Football Club Stade Rennais : le palmarès des Rouge et Noir

Nicolas Holveck a sifflé la fin de la récréation autour de Julien Stéphan et plus globalement de ceux qui égratignent le Stade Rennais depuis quelques semaines. Pierre Ménès s’est par exemple réjoui de la nomination d’Olivier Létang en tant que PDG au LOSC et avait pointé la responsabilité de Stéphan également dans « le départ de Niang, expédié début février en Arabie Saoudite à 26 ans, alors qu’il aurait pu signer dans un autre club… » 

Auparavant, Niang avait décliné Bologne, le Genoa, Al-Shabab et l’ASSE notamment. Ce même Stéphan l’avait ramené deux fois à la surface, en août et en fin d’année. Le dossier Niang pourrait pourtant revenir comme un boomerang à la face des dirigeants du SRFC puisqu’un climat de déstabilisation se serait mis en place autour de Stéphan.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU STADE RENNAIS

« J'ai des éléments factuels pour le démontrer »

« Peu importe, on est suffisamment unis pour l’affronter, tonne le président du Stade Rennais dans L’Équipe. Quand on génère ce type de commentaires, c’est qu’on est jalousé. Il faudrait demander à tout le personnel qui est là depuis dix ans, vous ne trouverez personne pour dire que le coach a changé. Globalement, c’est juste désolant de se servir de son auditoire pour donner des éléments qui sont fallacieux. L’histoire racontée (sur Niang) n’est pas celle que j’ai vécue, j’ai des éléments factuels pour le démontrer à qui le voudra, ce sont des propos mensongers, je dirais même diffamatoires. Ce n’est pas Julien qui gère la fin du mercato… La seule chose qui l’intéresse, c’est de nous remettre dans le droit chemin. Tous les joueurs devaient soi-disant partir, aussi, l’été dernier… La réussite de Julien a fait beaucoup d’envieux. Et on le soutient à 200 %. C’est facile de commenter. Agir, c’est autre chose. »