Stade Rennais – Mercato : Stéphan a reçu un premier indice rassurant pour janvier
Julien StéphanCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
TRANSFERTS

Stade Rennais – Mercato : Stéphan a reçu un premier indice rassurant pour janvier

Julien Stéphan, l'entraîneur du Stade Rennais, semble compter de nouveau sur Clément Grenier. Cela tombe bien, le milieu n'est pas pressé de partir.

Zapping But! Football Club Stade Rennais : les enjeux de la rencontre face au LOSC

Depuis quelques semaines, sans doute parce qu'il est aussi focalisé totalement sur la Ligue 1, le Stade Rennais va mieux. Le club breton a terminé 2020 sur trois succès consécutif et s'est replacé dans la course au haut de tableau.

Un réveil qui a coïncidé avec un rebond inattendu : celui de Clément Grenier. Pas vraiment dans les plans de Julien Stéphan en début de saison, le milieu rennais en partance tout l'été était des quatre dernières victoires, dont trois fois comme titulaire. Face à Metz, c'est même lui qui a inscrit le seul but de la rencontre (1-0).

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU STADE RENNAIS

Grenier n'est pas pressé de partir

Avec un contrat qui s'achève dans six mois, et une situation encore fragile au club, la tentation d'un départ en janvier pourrait donc exister. Mais que Julien Stéphan se rassure. Dans les colonnes de Ouest France, Grenier semble n'afficher aucune impatience à quitter le club.

« Je ne sais pas. Je n’ai pas encore vraiment réfléchi. On avait quatre matches importants avant la trêve. Évidemment que je n’étais pas satisfait de ce qu’il se passait depuis le début de saison ainsi que la saison passée. C’est la vérité. Que je joue ou je ne joue pas, je ne sais pas ce qu’il se passera au mois de janvier. J’aime ce club et tant qu’on me donnera la possibilité de jouer pour ce club, je donnerai le maximum car il y a énormément de gens qui le méritent. Je pense à nos supporters qui ne sont pas là depuis un bout de temps et qui aimeraient être là avec nous et pour eux, je me dois de donner le maximum pour ce club et rendre la confiance qu’on m’a donnée en me faisant venir ici. Mais je ne sais pas ce qu’il arrivera. Ce que je veux, c’est continuer à jouer et qu’on croit en moi, tout simplement. Il reste six mois, six mois de compétition et je ne suis pas le seul décideur », a expliqué Grenier à la presse.