Stade Rennais - Mercato : N’Zonzi adoube Camavinga et met son avenir en suspens
Eduardo CamavingaCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
DUO

Stade Rennais - Mercato : N’Zonzi adoube Camavinga et met son avenir en suspens

Prêté au Stade Rennais par l’AS Rome, Steven N’Zonzi s’éclate comme un petit fou aux côtés d’Eduardo Camavinga même s’il ne sait pas de quoi son avenir sera fait en fin de saison.

On parle très souvent du mercato estival du Stade Rennais, très propre, en oubliant de préciser que Steven N’Zonzi en fait aussi partie. Et de quelle manière. Stabilisateur du milieu de terrain de Julien Stéphan, le champion du monde 2018 a trouvé le juste équilibre avec Eduardo Camavinga (17 ans). Les deux joueurs s’adorent mais comment les deux joueurs se répartissent-ils les rôles ?

« Ça dépend du schéma tactique, si on joue à deux ou à trois. Mais les rôles sont très bien répartis. C'est un joueur facile, dans le sens où il peut prendre le ballon et aller vers l'avant avec. Il peut aussi décrocher et faire le jeu plus bas. Ce n'est pas compliqué de jouer avec lui, analyse N’Zonzi dans L’Équipe. Il est très mature pour son âge. C'est ce qui fait la différence. Il a un gros volume de jeu. Or, c'est quelque chose qu'on apprend avec l'âge d'habitude, lui l'a très tôt. C'est positif pour la suite. Il paraît très à l'aise, il dégage cette maturité et va encore continuer de progresser. Et puis il travaille bien. C'est un bon petit. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU STADE RENNAIS

N'Zonzi ne se projette pas encore pour son avenir

À propos de son futur, le milieu prêté par l’AS Rome jusqu’en juin 2021 est moins loquace. « Ce que je veux, c'est prendre du plaisir collectivement avec l'équipe et faire une bonne saison. Je n'ai jamais pensé au futur. Je suis plus dans le présent. Mais je sais que tout ira bien, comme ça se passe souvent quand on travaille bien et qu'il n'y a pas de blessure, ajoute-t-il. Je préfère ne pas me projeter. Il y a une saison très importante à jouer. C'est tout ce qui est dans ma tête pour le moment. Peu importe les options, on verra le reste le moment venu. »