Gaëtan Laborde (Stade Rennais)
Gaëtan Laborde (Stade Rennais)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert

Stade Rennais : un couac réparé avec les supporters, Laborde n’en a pas fini avec les Girondins !

Si le Stade Rennais a marqué des points avec ses supporters cette semaine, Gaëtan Laborde (27 ans) a encore vidé son sac sur son passage aux Girondins de Bordeaux.

Zapping But! Football Club FC Barcelone, Stade Rennais : les chiffres de la carrière d'Ousmane Dembélé

Gaëtan Laborde (27 ans) ne doit pas regretter une seule seconde son transfert au Stade Rennais. Après avoir brillé du côté du Montpellier HSC, l’attaquant de 27 ans peut enfin jouer la Ligue Europa et oublier son départ rageant des Girondins de Bordeaux au mercato d’été 2018. À l’époque, les dirigeants du FCGB ne semblaient pas conscients de disposer d’un buteur de son calibre en leur rang.

« Comme j’étais le petit du centre de formation, ce statut-là fait que c’est compliqué de me sortir. Surtout au poste d’attaquant, ils voulaient à chaque fois un gros nom devant et pas forcément le petit du centre de formation, que ce soit les supporters ou la direction, peste Laborde dans des propos relayés par Girondins4Ever. C’est dommage, parce que je fais mes stats. S’ils m’avaient fait confiance une deuxième année, je pense que j’aurais fait ce que j’ai fait ensuite à Montpellier. Mais c’est comme ça, c’est la vie, ça m’a appris aussi à relativiser quand ça va un peu moins bien. Il faut se servir des bons et des mauvais moments dans une carrière. »

Par ailleurs, le Stade Rennais a réparé un couac qui commençai à agacer les supporters : la Piverdière a de nouveau été ouverte au public cette semaine ! Après avoir trouvé porte close, plusieurs centaines d’entre eux ont enfin été invités à assister à un entraînement des Rouge et Noir sous la houlette de Bruno Genesio.

Pour résumer

Si le Stade Rennais a marqué des points avec ses supporters cette semaine, Gaëtan Laborde (27 ans) a encore vidé son sac sur son passage aux Girondins de Bordeaux en affichant quelques regrets éternels avec le club aquitain.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert