Girondins – L’oeil de Denis Balbir : « Bordeaux, une sortie de route qui fragilise Gourvennec »

Comme chaque semaine, notre consultant Denis Balbir a décrypté l’actualité footballistique. Il est notamment revenu sur les 32e de finale de la Coupe de France et l’élimination bordelaise.

« Sur ce tour de Coupe de France marquant l’entrée en lice des clubs de Ligue 1, il n’y a qu’une grosse surprise : l’élimination de Bordeaux par Granville, club de National 2 (1-2 ap.). Les Girondins étaient déjà convalescents et ont rechuté. Je pense que Bordeaux ne s’est pas encore remis de son élimination européenne à Videoton et tout ce qui en découle cette saison en est la malheureuse suite logique. C’est triste car je pense que Jocelyn Gourvennec est l’un des bons coaches de cette Ligue 1. Cette descente aux enfers est quand même assez curieuse par rapport à la qualité de l’effectif dont il dispose. Par rapport à la situation qui est celle des Girondins, le manque de réalisme de certains m’étonne. Je pense que certains joueurs et membres du staff ne se rendent pas compte de l’urgence actuelle. C’est une nouvelle sortie de route qui va encore fragiliser un peu plus Jocelyn Gourvennec qui, en plus de l’élimination, a vu son équipe concéder trois cartons rouges.

Même si l’actionnaire a parlé d’une saison de transition, Nicolas De Tavernost sera à Troyes ce week-end pour la reprise de la Ligue 1 et va faire un point sur la situation. On peut penser qu’en cas de nouvelle contre-performance on reparlera de l’avenir de Gourvennec. Pour moi, il y a d’autres erreurs de casting mais bon… Personnellement, j’estime que Benoît Costil est une erreur de casting et, même si on en a finalement qu’assez peu parlé du fait de l’environnement feutré aquitain, la fin de l’histoire avec Cédric Carrasso en est une autre. En tout cas, sur ce Granville – Bordeaux, il faut quand même mettre en avant l’exploit des amateurs. Même si ça fait maintenant quelques années que les Girondins se font surprendre par plus petits qu’eux, ça n’enlève rien au mérite de Granville.

Bouanga a encore brillé

Dans les autres matches, il n’y a pas eu de surprises. Paris s’est promené, Saint-Etienne, Nantes, l’OL ou l’OM ont fait le travail… Il y a eu quelques résultats surprenants comme le carton de Sochaux face à Amiens (6-0) alors que les Picards comptent parmi les équipes équilibrées de L1. J’ai aussi beaucoup apprécié la victoire de Lorient à Angers (0-2) avec un nouveau but sublime de mon « chouchou » Denis Bouanga. Cette victoire est significative de la santé de ce joueur. Je pense que l’ASSE a eu tort de ne pas faire l’effort pour lui l’été dernier.

Enfin, j’élargirais le champs aux entraîneurs qui ont fait leurs débuts et/ou tentent de relancer leurs équipes. Christophe Galtier à Lille (contre le Mans), Frédéric Hantz à Metz (contre Dunkerque) et Pablo Correa à Auxerre (à Schiltigheim) ont tous répondu présents. Je suis content pour eux. C’est bien que Christophe Galtier commence l’année par une victoire avec le LOSC. Les Dogues ont besoin de confiance. Cela peut être une victoire fondatrice. »

Propos recueillis par Alexandre CORBOZ