Real Madrid – L’oeil de Denis Balbir : « La crise me paraît profonde, l’avenir de CR7 n’aide pas »

Comme chaque lundi, Denis Balbir analyse l’actualité de la Ligue 1. Cette semaine, on sort un peu du cadre pour parler de la crise au Real Madrid.

« La crise au Real me paraît profonde. On est déjà sûr que ce club ne sera pas champion d’Espagne et qu’il devra tout miser sur la Ligue des Champions pour sauver sa saison. Aujourd’hui, cette crise touche même jusqu’à Cristiano Ronaldo, un garçon pourtant profondément compétiteur, fort dans sa tête et attaché à ce club. Visiblement, même lui veut quitter le navire. Déjà en début d’année dernière, on parlait de ses envies de retourner à Manchester United. Visiblement, si l’on en croit la presse espagnole du jour, l’envie est encore très présente et peut-être même plus que par le passé. Cette histoire ne peut que compliquer les choses pour un Real déjà en manque de résultats et qui ne parvient plus à marquer même en se créant des occasions.

Contre Villarreal, lors de la défaite de samedi, les Merengue ont encore tiré 15-20 fois au but sans marquer … Avec un coup-franc de Ronaldo qui a fini sur la barre. Rien ne sourit à cette équipe actuellement. Forcément, l’ambiance est lourde en interne. Pour moi, le Real a commis une grosse erreur l’été dernier en ne renouvelant pas son effectif. Soucieux de protéger son équipe et certains de ses cadres, Zinédine Zidane se positionne systématiquement contre l’arrivée de nouveaux joueurs. Sauf que certains plafonnent et s’usent mentalement. Pour une équipe habituée à gagner depuis plusieurs saisons, ce n’est pas simple de rester au top et on peut expliquer les difficultés actuelles ainsi.

« Pour moi, c’est maintenant qu’on doit juger Zinédine Zidane comme entraîneur »

Pour moi, c’est maintenant qu’on doit juger Zinédine Zidane comme entraîneur. Autant on ne peut pas le taxer de génie quand il gagne, autant on ne peut pas le considérer comme le dernier des nuls quand l’équipe est en difficulté. Zidane est face à un tournant dans sa carrière de coach. Il faut voir comment il va gérer ce Mercato d’hiver et les difficultés rencontrées. A mon sens, il doit se servir de la possibilité de recruter pour amener un nouveau souffle. Certains joueurs comme Karim Benzema sont dans un confort, intouchables. Les gens réclament du changement et ils ont raison. Il faut vraiment insuffler une concurrence nouvelle dans cette équipe.

 

TÉLÉCHARGEZ VOTRE APPLICATION 100% REAL

La version IOS (iPhone) est disponible sur l’App Store

La version Android (Samsung) est disponible sur Google Play

Il y a quelques jours, je disais que je ne croyais pas aux chances du PSG face à ce Real Madrid. On est à moins d’un mois du match aller. Sur le papier, le Real est plus fort mais dans les faits, ils sont fragilisés. La pression a changé de camp. Bien sûr, Paris – qui a des objectifs élevés en Europe – l’a toujours mais le Real n’a plus que ce match pour donner un sens à sa saison. Maintenant, vu l’expérience des joueurs madrilènes, je me méfierais quand même. On est face à des joueurs qui ont l’habitude d’être sous pression et qui savent justement s’en accommoder pour en faire quelque chose de positif. Toujours est-il que le Real Madrid est loin de marcher sur l’eau actuellement et il donne l’impression qu’une petite brèche s’ouvre devant le PSG.»

Propos recueillis par Alexandre CORBOZ