FC Barcelone : comment Valverde a fait oublier Neymar et reboosté Messi

Le nouvel entraîneur du FC Barcelone, Ernesto Valverde, a réussi à faire digérer à son club le départ de Neymar tout en refaisant de Lionel Messi une machine à buts.

Son règne a débuté de la pire des façons avec deux défaites infligées par le Real Madrid en Supercoupe d’Espagne (1-3 ; 0-2). Le plus inquiétant dans les deux cas, c’est que le FC Barcelone d’Ernesto Valverde avait été battu par les “Merengues” sur ses points forts, c’est-à-dire la possession du ballon et la qualité technique. On pensait qu’il s’agissait du début de la fin pour le FCB, on s’est trompés. Valverde a régénéré son équipe en un rien de temps. Le succès face à la Juventus (3-0) hier soir a confirmé qu’il faudrait compter avec les “Blaugranas” cette saison.

Messi au plus près de la surface

Mais comment s’y est pris Valverde ? Marca a décelé quelques petits changements par rapport à l’époque Luis Enrique. Le plus important, c’est le positionnement de Lionel Messi. L’ancien coach de l’Athletic Bilbao interdit à son génie de redescendre trop bas pour initier les actions. Il le veut en permanence au plus près de la surface de réparation. Et ça marche : “La Pulga” a déjà marqué huit buts cette saison (un contre le Real, deux à Alavès, trois contre l’Espanyol et deux face à la Juve) en six matches. Énorme.

Défensivement, Valverde a aussi consolidé l’ensemble et, en cela, le départ de Neymar a favorisé son dessein. Mauvais dans le replacement, le Brésilien a été remplacé par un Ousmane Dembélé beaucoup plus appliqué en phase défensive. A la perte du ballon, le Barça passe désormais en 4-4-2, Iniesta bloquant le couloir gauche et Dembélé entrant au cœur du jeu. Avant, le FCB défendait à huit. Désormais, il le fait à neuf. Ça fait une grosse différence, surtout que Semedo dans le couloir droit est une très bonne pioche du mercato. Et si l’été n’avait pas été si meurtrier que ça ?

R.N.