FC Barcelone : Messi en plein coeur de deux nouvelles polémiques musclées

L’attaquant du FC Barcelone Lionel Messi, auteur d’un doublé face au FC Valence (4-2), se retrouve au milieu de deux nouvelles polémiques. Dont une bien malgré lui.

Lionel Messi a marqué deux nouveaux buts hier soir lors du choc contre le FC Valence et permet au FC Barcelone de ne pas laisser le Real Madrid s’échapper en tête de la Liga (4-2). Véritable héros de la rencontre, comme souvent, l’attaquant argentin n’a toutefois pas pu échapper à deux nouvelles polémiques dont il se serait bien passé. La première, contrairement à la seconde, c’est lui même qui l’a créée. En toute fin de match, Messi a en effet fait exprès d’écoper d’un carton jaune pour une faute évidente sur le gardien du FC Valence, Diego Alves.

Messi fait exprès de prendre un carton pour prolonger ses vacances 

Les médias espagnols en sont plus que convaincus : Messi a voulu se faire avertir pour rater le match contre Grenade après la trêve internationale ! « La Pulga » se savait en effet sous le coup d’une suspension et aurait donc forcée celle-ci, histoire de pouvoir rester plus longtemps que prévu en Argentine en famille avant d’aborder la dernière ligne droite de la saison. Le quotidien Marca rappelle que cette « stratégie » a déjà été employée une fois par Messi en 2012 et semble poser une question : cela est-il vraiment sportif de la part du meilleur joueur du monde déclaré ?

L’Espanyol Barcelone croit en d’autres Dieux que Messi

L’autre polémique à laquelle ne peut échapper Messi ce lundi matin n’est donc pas de son fait mais plutôt celui de LaLiga. Le compte Twitter du championnat espagnol a en effet cru bon de publier un message hier soir en louant l’Argentin du Barça. « A Barcelone, Messi est comme une religion. » Chose qui a mis en furie les supporters de l’Espanyol, pas franchement fans de Messi eu égard à leur rivalité géographique. Le club catalan a répondu du tac-au-tac en accompagnant le message suivant de quatre clichés des Dieux locaux que sont Tamudo, Marañón, N’Kono et Lauridsen: « Pas exactement, non, amis de LaLiga. A Barcelone, nous sommes assez polythéistes, vous savez ? »

JP


L’immense joie de Lionel Messi au moment de la… par ohmygoal