DFCO : bilan, Top, Flop, Mercato … Dijon, le salut par le jeu ?

Attendu en difficulté cette saison en Ligue 1, le promu bourguignon a réalisé une première partie de saison très honnête. Le Dijon FCO ne se cache pas et certains de ses joueurs surprennent…

Le bilan : 15e de Ligue 1, 19 points

En Côte d’Or, on s’attendait à jouer le maintien. Le club et ses supporters ne sont donc pas forcément surpris du classement mais tout n’est pas à jeter au sein de l’équipe d’Olivier Dall’Oglio. Le DFCO est loin d’être ridicule cette saison et a au moins le mérite d’essayer d’offrir du spectacle. Les Bourguignons n’ont été battus que deux fois cette saison au stade Gaston Gérard et affiche la sixième attaque de l’élite (26 buts).

Le Top : Loïs Diony

Avec Pierre Lees-Melou et Jordan Marié, il fait partie de ces joueurs qu’on n’attendait pas voir afficher un tel niveau. Déjà auteur de onze buts l’an passé en Ligue 2, l’attaquant de 23 ans passé par le FC Nantes et les Girondins de Bordeaux est assurément la belle surprise du DFCO, lui qui porte seul sur ses épaules l’attaque bourguignonne (5 buts, 5 passes en 18 matches).

Le Flop : Marvin Martin

A ceux qui espéraient que l’air bourguignon lui rappellerait ses années sochaliennes et lui permette de remettre sa carrière sur les rails, le milieu prêté par le LOSC a répondu par son physique défaillant. Depuis le début de saison, l’ex-futur « nouveau Zidane » n’a disputé que 29 minutes de jeu. Ça sent le pari compliqué…

Le Mercato à venir :

Le gros du chantier du promu porte sur l’attaque où seul Diony est parvenu à se montrer à son avantage en Ligue 1 (même si Tavarez a bien fini l’année). Un ou deux éléments sont susceptibles de débarquer en fonction du marché.

Les premières pistes :

Wesley Saïd (Stade Rennais, 21 ans), Pape Sané (SM Caen, 24 ans).

L’avis de Denis Balbir : « J’aime bien cette équipe »

« J’aime bien cette équipe. Certains noteront qu’elle est irrégulière dans son parcours mais c’est normal vu son effectif. J’ai été marqué par leur victoire face à l’OL (4-2). Ils ont aussi mis en difficulté Nice (défaite 2-1) et pris un point à Geoffroy-Guichard (1-1). J’aime ce genre de clubs qui, même s’ils sont loin d’être au Nirvana d’un point de vue comptable, continuent de proposer du jeu, défie ses adversaires sans craintes, en jouant au ballon. C’est un bon club. Un club qui mériterait de sauver. »

Alexandre CORBOZ