AS Monaco : bilan, top, flop, Mercato… L’ASM, c’est le Barça !

Auteur d’une première partie de saison assez incroyable, l’AS Monaco et son attaque mitraillette dament aujourd’hui le pion des mastodontes européens comme le Real Madrid ou le FC Barcelone. Un changement de cap spectaculaire pour une équipe réputé pour son jeu ennuyant ces dernières saisons.

Le bilan : 2e de Ligue 1, 42 points

Deuxième de Ligue 1, qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions (face à Manchester City) et les quarts de finale de la Coupe de la Ligue, l’AS Monaco fait aujourd’hui figure d’épouvantail dans l’Hexagone. Plus impressionnant même que le PSG, balayé à Louis II en début de saison (3-1). Il faut dire que la meilleure attaque d’Europe (79 buts en 30 matches) a réalisé quelques cartons ayant marqué les esprits à Metz (7-0), contre Montpellier (6-2), Nancy (6-0), l’OM (4-0), Bastia (5-0), Bordeaux (4-0) ou Rennes (7-0). Par ailleurs, le club du Rocher a enfin retrouvé son « tigre » Radamel Falcao (18 apparitions, 15 buts) après deux saisons ratées à Chelsea et Manchester United. Le cocktail réuni pour une saison historique.

Le Top : Léonardo Jardim

En ce début de saison, dans cette catégorie précise du « top », on peut quasiment citer 80% de l’effectif tant l’ASM impressionne. Mais s’il en est un qui mérite de récolter les lauriers, c’est Léonardo Jardim. Sur la sellette en fin de saison dernière après la perte de la 2e place de Ligue 1, le Portugais a su se réinventer totalement une philosophie. Bien aidé il est vrai par un effectif resté finalement assez stable d’une année sur l’autre. On le prenait pour un « maçon défensif », on découvre cette saison le vrai Jardim : culotté, inspiré, offensif.

Le Flop : Joao Moutinho

Avec le défenseur italien Andrea Raggi, l’international portugais (94 sélections) est l’un des grands perdants du nouveau Monaco imaginé par Jardim. Si l’ancien joueur du FC Porto garde un temps de jeu conséquent (21 apparitions, 1217 minutes), il ne parait plus être l’un des maillons forts du club princier qui s’est trouvé une nouvelle doublette dans l’entrejeu avec Tiémoué Bakayoko et Fabinho. On se demande même si l’ASM n’aurait pas tout intérêt à le laisser filer cet hiver pour récupérer un gros chèque et faire la place à quelques seconds couteaux aux dents longues (Boschilia, N’Doram).

Le Mercato à venir :

Disposant d’un effectif assez riche, le club princier va surtout faire en sorte d’anticiper les probables départs de l’été 2017 (Bakayoko, Fabinho, Lemar, B.Silva, Sidibé) avec le recrutement de leurs remplaçants.

Les premières pistes :

Daniel Parejo (FC Valence, 27 ans), Yacine Brahimi (FC Porto, 26 ans), Rodrigo Battaglia (Chaves, 25 ans), Perdigao (Chaves, 25 ans), Keita Baldé (Lazio de Rome, 21 ans), Lucas Alario (River Plate, 24 ans).

L’avis de Denis Balbir : « J’en fais mon favori pour le titre »

« J’en fais mon favori pour le titre. Léonardo Jardim a beaucoup de ses erreurs passés. Vous vous souvenez sans doute du Portugais pleurnichant à chaque conférence de presse que l’arbitre lui avait retiré des points. C’était fatiguant…  Cette année, la politique de Monaco a changé. Falcao est revenu, le club a gardé ses bons joueurs et ses espoirs. Le Monaco plate-forme d’achats et de ventes de joueurs n’existe plus. On sent que c’est devenu un vrai groupe. Ils ont un effectif plus riche que Nice en qualité et en quantité. Malgré quelques incidents face au Gym ou contre Lyon, c’est une équipe qui dégage quelque chose. Sauf incident de parcours, les Silva, Mbappé, Falcao, Fabinho, Lemar, Subasic, Glik et consorts, c’est un effectif de champion de France 2017. »

Alexandre CORBOZ