MHSC : bilan, top, flop, Mercato… Spectacle assuré dans l’Hérault

En ce début de saison, le MHSC a affiché deux visages très opposés. Aussi friable défensivement qu’intéressant dans son animation offensive, l’équipe héraultaise a au moins le mérite d’offrir du spectacle à ses supporters.

Le bilan : 11e de Ligue 1, 22 points

Avec le Montpellier de Frédéric Hantz, il faut s’attendre à tout. Cette équipe est capable d’offrir des journées « portes ouvertes » à l’OL (5-1) et à l’AS Monaco (6-2) comme elle est capable, dans son stade de la Mosson, de s’offrir le scalp de l’OM et du PSG. En théorie, les risques d’un accident industriel en fin de saison sont limités (surtout avec seulement deux descentes et un barragiste) mais attention tout de même à ne pas se laisser aller.

Le Top : Ryad Boudebouz

Si le MHSC et notamment sa défense ne réalise pas un début de saison inoubliable, l’international algérien est de son côté largement au niveau. En 16 apparitions, l’ancien Sochalien et Bastiais a même marqué sept fois et délivré deux passes décisives. Il aura notamment été brillant lorsque Montpellier a fait manger la poussière à l’OM (3-1) et au PSG (3-0). De quoi valoir un éclairage mérité à un joueur qui n’est plus qu’à une réalisation de son record sochalien (8 buts en 2010-2011).

Le Flop : Geoffrey Jourdren

De titulaire, le gardien de but héraultais est passé remplaçant de Laurent Pionnier suite à la défaite du MHSC face à Monaco (6-2). Une situation que l’ancien coéquipier d’Hatem Ben Arfa à Clairefontaine vit très mal. Son attitude a même fini d’agacer Louis Nicollin lequel lui a balancé un scud violent il y a quelques jours dans L’Equipe : « On souhaite qu’il parte très vite, en tout cas, moi personnellement, même si je ne sais pas qui va en vouloir. Il ne veut pas se mettre dans la tête qu’il faut qu’il s’entraîne bien, il se prend pour Buffon, y en a marre. Jusqu’à présent, je l’ai toujours défendu mais j’en ai plein le cul. » Ambiance.

Le Mercato à venir :

Louis Nicollin a mis la pression à sa cellule de recrutement (Bruno Carotti en tête) pour qu’un défenseur central de qualité débarque pour renforcer un secteur en crise en ce début de saison. Un ailier est aussi désiré même si l’arrivée de Stéphane Sessegnon il y a quelques semaines a rendu moins obligatoire ce recrutement.

Les premières pistes :

Loïck Landre (RC Lens, 24 ans), Jaroslaw Jach (Zaglebie Lubin, 22 ans), Abdou Diallo (AS Monaco, 20 ans), Anthony Mounier (Bologne, 29 ans).

L’avis de Denis Balbir : « Avec eux, il se passe toujours quelque chose »

« J’aime bien Frédéric Hantz, quelqu’un de jovial, de souriant, qui fait du bien à ses clubs. A Montpellier, il peut s’appuyer sur de vrais talents individuels comme Steve Mounié, Morgan Sanson ou Ryad Boudebouz. Le MHSC dispose d’une ossature qui tient la route mais qui est totalement imprévisible : capable de battre tout le monde comme de chuter face à des équipes modestes. Au-delà de la gouaille de Louis Nicollin qui fait toujours autant de spectacle dans les médias, j’aime bien voir jouer Montpellier. Avec eux, il se passe toujours quelque chose. »

Alexandre CORBOZ