FC Nantes : les 4 choses à retenir de la victoire à Montpellier (0-1)

Le FC Nantes, inoffensif devant Montpellier, est allé chercher un succès précieux à la Mosson grâce à un coup-franc de Diego Carlos (0-1). Une victoire qui fait du bien.

Ciprian Tatarusanu toujours aux aguets

Bien aidés par le manque de tranchant des attaquants du MHSC, les défenseurs des Canaris n’ont pas vraiment été inquiétés. Aux aguets, Ciprian Tatarusanu a été propre dans quasiment toutes ses interventions, au sol et dans les airs. Claudio Ranieri veut une défense stable, il l’a peut-être trouvée avec l’axe Diego Carlos – Nicolas Pallois. Mention spéciale au Brésilien, gratteur de ballons infatigable et buteur du jour (voir plus bas).

Une faiblesse technique inquiétante

Pendant la majeure partie du match, il y a eu beaucoup de déchets, dus notamment à une qualité de pelouse médiocre. Cette faiblesse technique a convaincu Ranieri d’envoyer les remplaçants à l’échauffement, après 20 petites minutes de jeu ! Les Canaris sont ensuite montés d’un cran. Dans la construction des actions, ils se sont toutefois montrés inoffensifs, un seul tir cadré ayant été recensé en première période, une tête molle de Touré dans la niche de Benjamin Lecomte (45e). Doit-on s’inquiéter pour la suite de la saison ?

Le coaching de Ranieri n’a pas été frileux 

Devant cette incapacité à créer du jeu, Ranieri a opéré un coaching offensif en seconde période en faisant entrer Najib Gandi (60e, à la place de Lucas Lima), Yassine El Ghanassy (70e, pour Jules Iloki), puis Kalifa Coulibaly (74e, pour remplacer Emiliano Sala). Bien lui en a pris, puisque c’est un slalom d’El Ghanassy qui a provoqué le coup-franc converti de superbe manière par Diego Carlos alors que son équipe était sur la brèche (0-1, 74e).

Kita n’a pas pu retrouver Der Zakarian

Pour la petite anecdote, on notera enfin que les retrouvailles tant attendues entre Michel Der Zakarian et Waldemar Kita n’ont pas pu avoir lieu, le président du FC Nantes n’ayant pu se rendre à Montpellier car son avion n’a pas décollé de Paris en fin d’après-midi.

JP