ASSE : Galtier rentre dans le lard des attaquants et d’une recrue en particulier !

Peu en vue durant la phase aller, les joueurs offensifs de l’AS Saint-Étienne vont devoir se bouger en 2017. Christophe Galtier le leur a bien fait comprendre.

Longtemps, malgré leurs difficultés offensives, Christophe Galtier a adopté un discours protecteur à l’égard de ses joueurs. L’enchaînement des matches ou l’état de la pelouse de Geoffroy-Guichard constituaient autant de raisons pouvant expliquer, selon lui, l’impuissance de l’ASSE en attaque.

« Saivet a inscrit un ou deux buts, effectué une passe décisive. C’est insuffisant »

Mais le technicien stéphanois a décidé de hausser le ton. Et ce matin, dans les colonnes du Progrès, c’est directement aux membres du secteur offensif, et notamment à la recrue Henri Saivet, que Galtier s’en prend. En cause, leur incapacité mentale à vouloir se dépasser. Attention, ça déménage.

« Il sera indispensable que des joueurs évoluent à un autre niveau que celui affiché de la première partie de saison. Les milieux de terrain ne marquent pas beaucoup. Henri Saivet a inscrit un ou deux buts, effectué une passe décisive. C’est insuffisant. On a eu des absences mais on est toujours là à attendre Romain, Robert. Cela veut dire quoi d’attendre ? Ceux qui jouent font quoi ? Nous avons un top gardien, une des meilleures défenses du championnat, un milieu de terrain intéressant mais qui peut être encore meilleur. Dans le secteur offensif, il doit y avoir une prise de conscience individuelle. On ne peut être un attaquant et se satisfaire des statistiques actuelles. C’est clair, net et précis. C’est ce que j’ai dit à mes joueurs. On me parle d’Aubameyang et Gradel mais avant de venir à Saint-Etienne, ils ne marquaient pas énormément. Ils ont progressé parce que mentalement, ils se sont dit que leur job consiste à marquer et à faire marquer. C’est un problème de caractère, de personnalité. On a failli lors des six premiers mois dans ce domaine. »

Saivet, mais aussi Nolan Roux, Alexander Söderlund ou Kevin Monnet-Paquet peuvent se sentir visés…

Sylvain Opair


Rentrée hivernale pour les Verts par ASSE