ASSE : les Verts ont déjà la solution au problème de Julien Sablé

Les dirigeants de l’ASSE vont-ils devoir débourser 25 000 euros d’amende pour chaque match de Julien Sablé sur le banc de touche ? La question est soulevée.

L’annonce a jeté un grand froid chez tous les suiveurs de l’ASSE. Les dirigeants de l’ASSE vont-ils devoir débourser 25 000 euros d’amende pour chaque match de Julien Sablé sur le banc de touche ? Le nouvel entraîneur des Verts n’a en effet pas encore le BEPF (brevet d’entraîneur professionnel de football), au contraire de son adjoint Alain Ravera. Or, depuis le 1er juillet 2015, le règlement de la FFF concernant le statut des éducateurs et des entraîneurs interdit les « prête-noms » sur les bancs de touche. La règle est simple : l’entraîneur principal d’une équipe doit être titulaire du BEPF.

 

TÉLÉCHARGEZ VOTRE APPLICATION 100% SAINTÉ.

La version IOS (iPhone) est disponible sur l’App Store

La version Android (Samsung) est disponible sur Google Play

Dans le cas contraire, après une tolérance de trente jours, le club concerné doit payer cette fameuse amende de 25 000 euros par match en Ligue 1 (12 500 euros par rencontre en Ligue 2). Après le 15 décembre, date limite du délai de tolérance vu que Sablé a été officiellement intronisé le 16 novembre, il resterait en théorie 20 matches à l’ASSE, soit 500 000 euros d’amende à débourser du côté de l’ASSE. Joint par L’Équipe sur ce sujet épineux, le club ligérien a assuré ne pas être surpris et avoir « anticipé » cette situation qui n’empêche pas Sablé d’être l’entraîneur des Verts. Dans Le Progrès, il ajoute que « la situation sera régularisée dans les délais fixés par les règlements. »

JP