ASSE – L’oeil de Fousseni Diawara : « Je n’ai pas envie d’enfoncer l’équipe »

Chaque mercredi, vous retrouvez désormais sur notre site la chronique de l’ancien défenseur de l’AS Saint-Etienne, Fousseni Diawara. Bien placé pour évoquer la saison des joueurs de son ancien partenaire, Julien Sablé.

 « Lors du match contre le Football Club de Nantes, j’ai constaté comme beaucoup d’autres qu’il y avait eu deux mi-temps très différentes. En première, j’ai vraiment aimé la façon dont on est entrés dans le match. Le collectif a montré de bonnes choses en pressant haut et en étouffant les Nantais. On aurait d’ailleurs pu bénéficier d’un penalty pour l’accrochage sur Loïc Perrin dans la surface de réparation. Bryan Dabo a ensuite mis une belle frappe sur la barre et le but de Vincent Pajot est venu concrétiser notre domination. Cela faisait un moment que Pajot n’avait pas de chance sur ses frappes, mais il ne s’est pas posé de questions et ça a payé. Il a fait le geste parfait, en mettant beaucoup de conviction. En revanche, j’ai vu une toute autre équipe en seconde mi-temps. Comme si nous avions été rattrapés par nos lacunes du moment avec, en évidence, notre cruel manque de confiance et notre fébrilité. Autant être clair, sans un bon Stéphane Ruffier, on le perd ce match. Tout s’est compliqué après la blessure de Loïc. C’est un coup dur, un de plus, dont on n’avait vraiment pas besoin. Loïc ne sera pas à Marseille, dimanche, et il va manquer les derniers matches de 2017…

But! Sainté en format numérique. Au numéro ou par abonnement, à vous de choisir.

Pour l’édition du Mardi, c’est ICI.

Pour l’édition du jeudi, c’est ICI.

Au stade Vélodrome, face à l’OM, il nous faudra être irréprochables. Notamment au niveau de l’état d’esprit. Il faut un commando, être plus solides que ces derniers temps, plus compacts. Mais si on ramène un résultat, même un nul, je suis convaincu que ça peut servir de détonateur. La période est certes compliquée, on ne va pas se le cacher : il y a eu le derby, on a changé de coach, on n’arrive plus à gagner un match. Mais je reste convaincu qu’il ne faut pas baisser les bras. Moi, je n’ai pas envie d’enfoncer l’équipe. Je préfère retenir cette bonne première mi-temps contre Nantes. On a montré qu’on était capables de jouer. Le retour de Rémy Cabella est une bonne chose, il peut apporter une touche technique. On a besoin de lui pour améliorer la relation entre le milieu et l’attaque. Je ne sais pas si Julien (Sablé) va l’associer à Hernani mais ça pourrait être intéressant. Je pense qu’il serait bien de trouver le système qui nous convient le mieux et de s’y tenir. J’entends et je lis que certains reprochent le changement permanent de système au milieu, mais c’est aussi parce que personne ne s’impose vraiment. L’équipe a besoin d’automatismes, de plus de complémentarité entre les joueurs, de plus de certitudes. Et il faudrait aussi que l’équipe, dans son ensemble, parvienne à être plus constante. Contre Nantes, on est vraiment passés du chaud au froid à la mi-temps. Il faudrait garder l’intensité de la première mi-temps pendant 90 minutes. Et dès le match de dimanche au stade Vélodrome. »

Fousseni Diawara