RC Lens : les 3 signes qui annoncent la montée après la victoire à Reims (2-0)

Véritable « finale » pour la montée, la rencontre entre le Stade de Reims et le RC Lens (0-2) s’est conclue par un succès porteur de grands espoirs pour la formation artésienne.

Lire le résumé de la rencontre.

Une équipe solidaire dans la tempête

Durant le premier quart d’heure de jeu, on s’est inquiété pour la formation nordiste. Celle-ci a été bousculée comme rarement par le pressing et l’engagement de son adversaire. Mais c’est tout son mérite d’avoir tenu le choc, sans finalement concéder d’occasion franche. Le RC Lens a laissé passer l’orage et affiché une solidarité à toute épreuve. Un autre aspect de l’état d’esprit entrevu lors des « remontadas » des dernières semaines.

Une supériorité technique évidente

Passée une entame de match difficile, les hommes d’Alain Casanova ont repris le contrôle du jeu et affiché une possession de balle avoisinant les 60%. Aux valeurs de combat de l’équipe rémoise, le RCL a opposé une maîtrise technique supérieure grâce à John Bostock, Benjamin Bourigeaud, Kevin Fortuné ou Abdellah Zoubir. Le superbe but inscrit par ce dernier le montre, c’est dans l’effectif d’Alain Casanova qu’il y a le plus de talent.

Le brin de réussite qu’il faut pour monter

Si la prestation du RC Lens mérite d’être saluée, celle-ci n’en est pas moins frappée du sceau de la réussite. Deux tirs cadrés ont été nécessaires aux coéquipiers de Zoubir pour inscrire deux buts. Mais c’est surtout l’énorme occasion manquée par Grejohn Kyei en première période, et plus encore celle de Julian Jeanvier sauvée in extremis par Dusan Cvetinovic en seconde, qui montrent que le RCL avait la baraka. Il en faut pour accéder à l’élite.

Sylvain Opair