LOSC – L’oeil de Denis Balbir : « Lille a l’avantage sur l’OL »

LOSC - Mercato : du nouveau dans le dossier Nicolas Pépé

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1. Zoom sur le mano-à-mano pour la 2e place entre le LOSC et l’OL qui a peut-être vécu un tournant ce week-end.

« A mes yeux, le podium est déjà joué. Sauf improbable coup de théâtre, ce sera le PSG champion, le LOSC et l’OL derrière dans un ordre restant à déterminer. Ce week-end, le LOSC a fait la belle opération. Les Dogues sont allés gagner à Guingamp (2-0) et ont profité de la défaite de l’OL à Nice (0-1) pour prendre six points d’avance seul à la seconde place. Cela peut être un tournant. En même temps, dans ce sprint pour la place de dauphin, tous les matches seront des tournants. Je pense pas qu’il faille enterrer Lyon, qui restait sur cinq victoires de rang avant son faux pas de ce week-end. Aller à Nice, ce n’est pas non plus la même chose que d’aller s’imposer sur la pelouse de la lanterne rouge. Maintenant cela n’enlève rien à la performances des Dogues qui ont su faire respecter la hiérarchie face à une équipe en lutte pour sa survie. Le genre de match jamais facile à aborder.

« Lyon est encore sur trois obsessions, Lille en profite »

Entre le LOSC et l’OL, il faut s’attendre à une course poursuite qui durera jusqu’à la fin de la saison. Pour l’instant, Lille a l’avantage. En plus de leurs points d’avance, les Dogues ont pour eux d’être focalisé sur le seul objectif de briller en Ligue 1. Lyon est encore sur trois obsessions avec la Ligue des Champions et le souhait affiché de remporter la Coupe de France. Les hommes de Bruno Genesio y laissent un peu d’influx. Autant au niveau physique que psychologique. Après la double confrontation face au Barça, il faut s’attendre à un autre type de lutte entre les Nordistes et les Lyonnais. Autant capitaliser tout de suite. Cela met aussi de la pression à l’OL.

« Rafael Leão, une belle révélation chez les Dogues »

Jusqu’à présent, j’ai souvent mis en lumière le collectif lillois et son équilibre. C’est toujours ce qui se dégage en premier lieu quand on regarde cette équipe. Quand une individualité est un peu moins bien ponctuellement, c’est une autre qui prend le relai. Sur le match du Roudourou, j’ai quand même envie de mettre en avant Rafael Leão. Le Portugais a encore marqué et se révèle en Ligue 1. On a beaucoup parlé en début de saison de la « BIP – BIP » avec Bamba, Pépé et Ikoné mais les Dogues ont désormais un avant-centre efficace et le fait que Loïc Rémy revienne bien offre encore davantage de solutions à Christophe Galtier. Le LOSC a vraiment la chance d’avoir des joyaux. »

Recueilli par Alexandre CORBOZ