FC Barcelone : Pierre Ménès craint un nouveau blocage entre Griezmann et Messi

false

Pierre Ménès a salué Antoine Griezmann pour son match en Albanie avec les Bleus (2-0) mais il ne le voit pas reproduire ce genre de prestation avec Lionel Messi au FC Barcelone.

A lire aussi : Tous les articles sur le FC Barcelone

Didier Deschamps a modifié son schéma tactique en passant dimanche en 3-4-1-2 en Albanie. Bien lui en a pris tant l’équipe de France s’est montrée séduisante pour assurer sa place de leader du groupe H en éliminatoires de l’Euro 2020.

« J’avais ce système en tête depuis un moment, a confié Deschamps après la tranquille victoire à Tirana (2-0). Ce n’est pas une option pour être plus défensif. Je fais toujours un choix de système pour mettre le plus en difficulté l’adversaire et ça a bien été le cas avec le trio Giroud – Ben Yedder – Griezmann, même si Kylian (Mbappé) était prévu au départ. Même si je n’ai pas eu beaucoup de temps, j’ai des joueurs intelligents qui ont tous déjà joué dans ce système en club. Je réfléchirai pour le revoir à un moment ou à un autre. C’est très positif. […] Cela restera une solution. »

« C’est aussi là que Messi aime briller »

Antoine Griezmann s’est senti comme un coq en pâte dans un rôle de meneur de jeu ayant tout le front de l’attaque face à lui. Il s’agit sans aucun doute de sa sortie la plus brillante de la saison, club et sélection confondus. Néanmoins, Pierre Ménès estime qu’il y a très peu de chances de le voir dans ce costume taillé pour lui au FC Barcelone.

« Si Valverde a regardé le match, il a peut-être vu où était la meilleure position de Griezmann, c’est-à-dire un poste de neuf et demi libre. Le problème, c’est que c’est aussi là que Messi aime briller, opine Ménès qui a attribué un 8 à Griezmann. Bref, on a retrouvé un Grizou avec de la joie dans les pieds, un Grizou inspiré, dont les corners sont toujours parfaitement tirés. Il a retrouvé son niveau et le sourire. Il faut maintenant qu’il confirme avec son club parce que, si cette situation en Catalogne devait durer, ce serait préjudiciable pour lui. »

Bastien Aubert

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013