RC Lens, LOSC, OM : lourdes sanctions après les incidents, un club dans le viseur de la LFP ?
Arnaud Pouille (RC Lens)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
AU PIQUET

RC Lens, LOSC, OM : lourdes sanctions après les incidents, un club dans le viseur de la LFP ?

La Ligue va rendre ses décisions au sujet des graves débordements de Lens-Lille et Angers-OM. Quelques semaines après un précédent lors de Nice-Marseille, de lourdes sanctions sont à redouter.

Zapping But! Football Club Trophée UNFP : les joueurs du mois

La commission de discipline de la LFP ne chôme pas et va rendre ce soir son verdict sur les dérapages et envahissements de terrain qui ont émaillé Lens-Lille (1-0) le 18 septembre et Angers-Marseille (0-0), quatre jours plus tard. Celle-ci a déjà sanctionné les quatre clubs fautifs à titre conservatoire en proclamant un huis clos total du stade Felix-Bollaert-Delelis pour Lens-Strasbourg (0-1) et Lens-Reims (2-0) en fermant la tribune Coubertin du stade Raymond-Kopa d’Angers et en fermant les parcages visiteurs de l’OM et Lille jusqu’au prononcé du verdict de ce jour.

Mais les incidents de Lens-Lille et d’Angers-OM n’ont pas eu les mêmes conséquences puisque les deux rencontres ont pu aller à leur terme et aucun acteur du jeu n’a été pris à partie. Compte tenu de ce hiatus, la commission va-t-elle prononcer de sanctions lourdes ? L’Équipe le laisse entendre en précisant que le RC Lens est le club qui risque le plus malgré la réaction rapide de ses dirigeants de prendre le dossier à bras-le-corps.

Sanctionné de façon provisoire d’une interdiction de déplacement de ses supporters (à Strasbourg, le 25 septembre), le LOSC va de son côté tenter d’échapper à une extension de cette sanction en expliquant notamment qu’il n’a pas eu le sentiment de défaillir dans l’organisation du déplacement de ses supporters à Bollaert.

Pour résumer

La Ligue va rendre ses décisions au sujet des graves débordements de Lens-Lille et Angers-OM. Quelques semaines après un précédent lors de Nice-Marseille, de lourdes sanctions sont à redouter. Histoire de marquer le coup.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert