Etienne Green
Etienne GreenCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
APRES-MATCH

ASSE – PSG : les notes des Verts, de nouveau lanterne rouge de L1

L'ASSE avait ouvert le score mais elle a fini par s'incliner logiquement face au PSG (1-3) ce dimanche après-midi, après avoir évolué à 10 contre 11 toute la deuxième mi-temps... Voici nos notes pour les Verts de Claude Puel.

Zapping But! Football Club Le journal de l'AS Saint-Etienne : Peut-on croire en des jours meilleurs?

GREEN (6)

Le portier des Verts a multiplié les parades, du début à la fin, mettant plusieurs fois en échec Mbappé et Neymar. S'il a cédé trois fois, il a évité une addition plus salée.

 

SISSOKO (3), puis MOUKOUDI (5)

Titulaire surprise, Sissoko a laissé filer Neymar d'entrée sur le but refusé au Brésilien par le VAR (5e). L'ancien réserviste clermontois, dépassé, a ensuite écopé d'un jaune « orangé » pour avoir découpé Neymar (18e). Puel a mis fin à la plaisanterie en le remplaçant à la mi-temps par MOUKOUDI. Pour son retour de blessure, l'ancien havrais n'a pas démérité, même si la défense verte a fini par craquer deux fois sur la fin.

 

NADE (5,5)

L'une des satisfactions de la soirée. Solide dans les duels, il a repris Messi (3e), puis Mbappé (14e). Appliqué, il n'a pas failli non plus dans ses relances. Un match référence pour lui, compte tenu de l'adversité.
 

KOLO (2)

Son expulsion en fin de première mi-temps, à 1-0 pour l'ASSE, a coûté cher à l'équipe. Elle était sévère, car Nadé était là pour empêcher Mbappé de filer au but...

 

TRAUCO (5)

Le Péruvien a été dominé dans les airs par Marquinhos sur le troisième but parisien. Moins offensif qu'à Troyes, il a tout de même bien tenu son couloir.

 

CAMARA (4), puis CALODAT

Avec sa perte de balle d'entrée sur le but refusé à Neymar (5e), on a senti Camara emprunté. Il s'est ensuite chauffé avec Neymar (35e) et a été averti pour un tacle mal maîtrisé sur Gueye (35e). En dedans, malgré son abattage. Remplacé par CALODAT, pour la première apparition du jeune latéral en L1.

 

BOUDEBOUZ (6), puis GOURNA

Devant la défense, Boudebouz a livré une grosse prestation, comme à Troyes. Facile avec le ballon, il n'a pas hésité à prendre des risques pour relancer proprement, et il a délivré deux bonnes ouvertures pour Bouanga (21e, 47e). Averti pour une semelle sur Di Maria (32e), il n'a pas ménagé ses efforts à la récupération, et a fini avec des crampes. Il y avait 1-1 lorsqu'il a été remplacé par GOURNA...

 

BOUANGA (5,5)

Milieu droit avant de basculer à gauche en deuxième mi-temps, le Gabonais a ouvert le score avec opportunisme. Ses percussions ont semé la panique dans le camp parisien, y compris au retour des vestiaires où la finition lui a fait défaut sur deux contres (63e, 69e). Incisif.

 

AOUCHICHE (4), puis YOUSSOUF (4)

En soutien de Khazri, Aouchiche a livré une première mi-temps assez neutre. L'ancien parisien a plutôt bien débuté mais il a tergiversé sur un bon décalage de Khazri (36e). Remplacé à la pause par YOUSSOUF, venu densifier le milieu mais pas vraiment à son affaire dans un rôle de milieu droit, lui qui est gaucher et qui préfère l'axe...

 

MACON (3), puis KRASSO

Aligné au poste de milieu gauche avant de redescendre en latéral droit à la mi-temps, Maçon a eu quelques ratés techniques. Et il a perdu des ballons qui auraient pu coûter cher, sur des relances plein axe (17e, 50e). Remplacé en fin de match par KRASSO.
 

KHAZRI (5)

Seul en pointe, le Tunisien s'est beaucoup démené, effectuant un gros pressing et de nombreux appels. C'est lui qui a amené l'ouverture du score de Bouanga. Une bonne ouverture pour Aouchiche (36e). Il a pesé mais ne s'est pas procuré la moindre occasion.

Pour résumer

Les Verts ont mené mais l'expulsion de Kolo et l'égalisation de Marquinhos, dans la foulée, ont fait basculer la partie pour des Parisiens pourtant en manque d'inspiration à l'image de Lionel Messi... qui a pourtant donné trois passes décisives !

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS