ASSE – Girondins (3-0) : Robert Herbin pas tendre avec les Bordelais

Girondins : Pierre Ménès très sceptique sur Paulo Sousa et le projet de GAPC

Bordeaux a essuyé sa première défaite de l’ère Paulo Sousa à Saint-Etienne dimanche dernier. Et sa prestation a été pointée du doigt par Robert Herbin.

Diminués, les Girondins ont tenu le choc l’espace d’une mi-temps dimanche dernier à Geoffroy-Guichard contre l’ASSE avant d’encaisser trois buts et de concéder leur première défaite depuis l’arrivée aux commandes de Paulo Sousa.

Robert Herbin, l’ancien coach emblématique de l’ASSE, dans sa chronique d’après-match au Progrès, n’a pas été tendre avec les Girondins dans son analyse. « C’était un match assez surprenant à vrai dire, a-t-il commenté. En première mi-temps , il y a eu une sorte d’équilibre, aucune des deux équipes ne prenant le pas sur l’autre. Mais à partir du moment où les Verts ont inscrit le second but, le match a été à sens unique. Ça leur a donné confiance, ça les a confortés dans leurs choix de jeu. Ce match ne m’a pas franchement emballé car Bordeaux n’a pas proposé grand chose. D’habitude, les matchs contre les bordelais sont costauds. Là, j’ai senti comme un renoncement de leur part, en tout cas un manque d’ambition qui les à conduits à perdre sans rien montrer. C’était curieux. Habituellement c’est une équipe dynamique, déterminée ».

Selon Herbin, la deuxième mi-temps a même été une promenade de santé pour « Sainté »… « Durant le première période, je me suis dit : « Mais qu’est ce que c’est ce match ? » Ça manquait de rythme et puis dans les dix dernières minutes de la première mi-temps, les Verts ont enfin pris quelques initiatives et ont continué en seconde période. Après le premier but, ils se sont régalés ».

Laurent HESS