Girondins – Mercato : Karamoh, Adli, GACP, Ricardo… Révélations sur les salaires

Ce vendredi, L’Equipe a révélé les petits secrets des salaires aux Girondins de Bordeaux. L’occasion de se rendre compte que GACP n’a pas encore posé sa patte.

Dans son édition du jour, L’Equipe a dévoilé le Top 10 des salaires des Girondins de Bordeaux. Il en ressort que l’effet GACP ne s’est pas encore réellement fait ressentir puisqu’avec un salaire moyen à 70 000€ brut par mois, le club aquitain n’est que le 8e club de l’élite.

Karamoh seul au monde en tête des salaires

Aux Girondins, le joueur le mieux payé n’est autre que Yann Karamoh, prêté par l’Inter Milan avec prise en charge de l’intégralité de ses 210 000€ par mois. Un salaire destiné à disparaître de la grille à moyen voire court terme si sa mise à pied débouchait sur une fin de prêt prématurée. Derrière l’ancien Caennais, Benoît Costil (2e, 125 000€), Nicolas De Préville (3e, 115 000€) et Pablo (4e, 100 000€) sont les seuls à dépasser la barre des 100 000€.

De nombreux joueurs s’affichent en revanche entre 90 000 et 80 000€ parmi lesquels Youssouf Sabaly, Simon Kalu, Jimmy Briand, Jules Koundé, Younousse Sankharé, Andrea Cornelius ou l’ultime recrue Yacine Adli, qui a augmenté ses émoluments de 20 000€ en quittant le PSG. Les autres recrues des Américains Josh Maja (65 000€) et Raoul Bellanova (50 000€) ne figurent pas dans le Top 10.

De grosses inégalités entre Ricardo et Bédouet

Autre information intéressante donnée par le quotidien sportif : si Ricardo et Eric Bédouet se partagent un salaire de 110 000€ brut par mois (le 8e de L1 chez les entraîneurs), les deux hommes ne sont pas logés à la même enseigne. Ne disposant pas des diplômes mais tête pensante de l’attelage, le Brésilien touche 85 000€. En tant que porte-diplôme et tête de gondole médiatique des Girondins, Eric Bédouet a quant à lui vu son salaire monter de 20 000 à 25 000€ (hors primes) avec son changement de statut.

Arnaud Carond