Girondins : sanction doublée pour Malcom, Nicolas De Tavernost s’agace

Nicolas De Tavernost n’a pas compris la décision de la Commission d’appel de la FFF de sanctionner de deux matches de suspension Malcom pour sa simulation.

Jeudi après-midi, la Commission d’appel de la FFF a rendu son verdict sur le cas de Malcom, suspendu initialement un match (+ un avec sursis) pour sa simulation lors de Girondins – OL (3-1). A la surprise générale, alors qu’il demandait à ce que sa sanction soit levé, le Brésilien – qui était monté à Paris se défendre – a vu sa sanction augmenter à deux matches. A Bordeaux, la pilule est difficile à avaler puisque Malcom manquera les matches face à Nice dimanche et contre Monaco vendredi prochain.

S’appuyant sur la décision prise par la Commission de discipline de la LFP de blanchir Mariano Diaz malgré un rapport mot pour mot identique signé de l’arbitre du match (M.Leteixier), Nicolas De Tavernost s’est agacé dans L’Equipe :

« L’équité sportive, c’est de traiter de la même façon deux cas similaires. Je m’interroge : pourquoi n’est-ce pas le cas ? C’est un problème d’équité dans l’organisation sportive. Si la commission est inéquitable, c’est quand même embêtant ». A l’écoute de ces arguments, la colère bordelaise peut quand même se comprendre. Toutefois, si l’on en croit Sud-Ouest, le club a décidé de calmer le jeu et ne saisira pas le Tribunal Arbitral du Sport, son dernier recours. De toute façon, cet éventuel appel n’est plus suspensif.

Arnaud Carond