LOSC : Luis Campos défend Renato Sanches mais hausse le ton pour la C1

false
LOSC : Luis Campos défend Renato Sanches mais hausse le ton pour la C1

Luis Campos, le conseiller sportif du LOSC, n’a pas mâché ses mots au moment d’évoquer le parcours européen de son équipe.

Invité de Team Duga sur RMC ce jeudi soir, Luis Campos a brassé l’actualité chaude du LOSC. Et notamment le cas Renato Sanches dont les débuts sont compliqués. Pas d’inquiétude pour le dénicheur de talents du club nordiste qui demande juste du temps au jeune Portugais. « On va lui laisser le temps de grandir. Il récupère d’une blessure. Il ne joue pas beaucoup depuis deux ans. On ne l’a pas recruté pour qu’il soit le meilleur joueur du championnat en une saison. Je pense que c’est normal. Lille, ce n’est pas le Bayern Munich. Il va grandir avec nous. Je suis sûr qu’il va nous apporter beaucoup », a évoqué Campos, prenant comme référence les débuts compliqués d’un certain Nicolas Pépé…

En revanche, Luis Campos s’est montré moins complaisant vis-à-vis de son effectif au moment d’évoquer la Ligue des champions. Pour lui, masquer les mauvais résultats derrière l’inexpérience ne peut pas durer éternellement. « L’expérience, tout ça, c’est fini. Il faut que les joueurs comprennent aussi ce qu’on leur demande. Les deux matches, à chaque fois on a mal débuté, et ce n’était pas la consigne de Christophe (Galtier). Ça veut dire qu’il a une responsabilité aussi, et qu’il y a peut-être un manque d’expérience de tout le monde. Mais encore une fois, c’est fini le côté ‘on n’a pas d’expérience’. Si on veut être une équipe compétitive, incarner un projet ambitieux, il faut gagner des points en Ligue des champions, être plus réalistes, et bien comprendre ce qu’il s’est passé durant les deux premiers matches. »

Luis Campos, bien plus offensif sur ce sujet, affiche donc clairement que les joueurs n’ont désormais plus d’excuse pour ne pas réaliser des matchs pleins dans la plus belle compétition européenne. « Les 20-30 premières minutes, mauvaises dans les deux rencontres, pour moi c’est plus mental que tactique ou technique. Je peux comprendre que le premier ou le deuxième match de Ligue des champions, pour un joueur qui n’a jamais disputé cette compétition, peut avoir un impact mental fort, qu’on puisse être impressionné, mais ça, c’est fini. Et les joueurs doivent en prendre conscience », a prévenu Luis Campos.

Maxime Tauzin