OL : Rudi Garcia est déjà devant 3 chantiers de taille
par Bastien Aubert

OL : Rudi Garcia est déjà devant 3 chantiers de taille

La défaite subie par l’OL devant les Glasgow Rangers (0-2) lors du Trophée Veolia interpelle Rudi Garcia. Trois chantiers attendent déjà l’entraîneur des Gones. Focus.

La défense de l’OL est déjà poreuse

Juninho n’a pas l’habitude d’empiéter sur le côté sportif mais il a tenu à marquer le coup face aux Glasgow Rangers (0-2). « On a bien démarré, avec beaucoup d’envie, a observé le directeur sportif de l’OL au bord la pelouse à la mi-temps. Mais ils marquent deux buts sur autant d’occasions. C’est notre visage à la maison cette saison. » Pris sur un corner et sur un contre, ce constat était en effet déjà notable au Groupama Stadium en 2019-2020. Preuve que le recrutement en défense doit continuer d’être la priorité estivale. 

Un mental qui laisse déjà à désirer

Ce n’était qu’un match de préparation mais l’envie s’est rapidement évaporée dans l’esprit des Gones. Après plusieurs semaines sans jouer et à deux semaines de la finale de la Coupe de la Ligue face au PSG, on aurait pourtant pu penser qu’ils auraient le mors aux dents. Comment l’expliquer ? « On était bien, on avait des occasions, résume Rafael. Après leur premier but, la physionomie du match a toutefois changé. Mais ce n’est pas parce qu’on a encaissé un but qu’on doit arrêter de jouer… J’espère qu’on va apprendre de ça. »

Un manque d’énergie qui interpelle

Si le mental laisse à désirer, que dire de la caisse physiques des Lyonnais ? En tentant de produire du jeu, les hommes de Rudi Garcia ont donné l’impression de gaspiller de la bonne énergie sans marquer le moindre but. Cette carence peut interpeller. « On a manqué d’efficacité et de détermination dans les zones de vérité, confirme le coach de l’OL. On sait aussi qu’on est en pleine préparation et qu’on travaille dur. Les joueurs n’ont peut-être pas encore l’énergie nécessaire. Mais c’est intéressant car ça me permet de tirer des enseignements et de délivrer des messages. Notamment sur les détails. Il y a certaines choses qu’il est préférable de voir arriver maintenant que lors des échéances qui nous attendent. »