OM : Eric Di Méco découpe André Villas-Boas

true

Le champion d’Europe 93 n’apprécie pas que l’entraîneur portugais attende une compensation financière pour quitter l’OM alors que c’est lui qui veut partir.

La situation est très claire actuellement à l’Olympique de Marseille : d’un côté, il y a André Villas-Boas, les joueurs et les supporters, de l’autre, Jacques-Henri Eyraud. Mais pour Eric Di Méco, le Portugais n’est pas aussi clean qu’on peut l’imaginer. Le fait qu’il attende un accord financier pour officialiser son départ ne passe pas pour le champion d’Europe 93.

« Bielsa, même s’il m’a énervé à partir en nous laissant dans la panade, à un moment donné, c’était merci messieurs, je pars avec zéro. J’ai été éphémère directeur sportif du club, j’avais fait venir Abel Braga. Quand j’ai été lourdé, il a proposé de partir sans rien demander car il était venu pour moi. Ils lui ont demandé de tenir un mois jusqu’à la trêve et il est parti. Il a pris zéro. A un moment donné, quand tu fais le ronflant, il faut aller au bout. »

On peut effectivement se demander à quoi joue Villas-Boas. Car il sait que l’Olympique de Marseille n’a aucune marge de manœuvre financière, mais il demande à recevoir l’intégralité de ses salaires pour pouvoir partir. Figeant ainsi sa situation et plongeant le club un peu plus dans le chaos…