OM : grosses tensions au Vélodrome pour la venue de Nîmes ?

true

Le dernier match de l’année 2019 verra l’OM être opposé au Nîmes Olympique au stade Vélodrome. La Préfecture des Bouches-du-Rhône a décidé d’intervenir.

On qualifiera l’arrêté d’habituel. Digne de ceux écrits par des Préfectures qui, dans leur ensemble, considèrent certains Ultras comme des voyous et des alcooliques. Ceux de l’OM et du Nîmes Olympique n’y échappent pas. Voilà pourquoi la Préfecture des Bouches-du-Rhône, qui estime que le match du week-end prochain au Vélodrome, traduit « une forte rivalité entre les groupes de supporters en contradiction avec tout esprit sportif « , a décidé de limiter le déplacement des fans nîmois au nombre de 200.

Qui devront tous, de surcroît, être venus en autocar et sous escorte policière, réquisitionnée non loin du stade Vélodrome. Problème, et c’est aussi pour ça que le match préoccupe (déjà), les deux principaux groupes de supporters nîmois ont déjà adressé un courrier au Préfet des Bouches-du-Rhône. Dans lequel ils annoncent clairement qu’ils ne respecteront pas les mesures prises par les pouvoirs publics.

« Bien loin de vos maigres 200 personnes tolérées »

Voici un extrait du communiqué et des mots forts. « Nous ferons  valoir nos droits de citoyens français et appliquerons la circulaire de Mr Castaner. Conformément à celle-ci, nous vous informons de notre venue en nombre encore inconnu, mais bien loin de vos maigres 200 personnes tolérées. »

Benjamin Danet

Journaliste et Directeur Général de But!