OM : le projet marseillais plombé par les tensions Eyraud – Villas Boas ?

true

Alors que la saison semblait se dérouler sans encombre, les tensions apparues récemment entre André Villas-Boas et sa direction ont fragilisé l’OM.

C’est ce qui s’appelle se tirer une épine dans le pied. Alors que l’OM a réalisé une première partie de saison remarquable en s’affirmant comme le dauphin du PSG, le club olympien a pris un mauvais virage ces derniers jours.

André Villas-Boas, face à la presse, n’a pas pu réprimer son ressentiment face à Jacques-Henri Eyraud. En cause notamment, la nomination de Paul Aldridge au club, chargé de faciliter la vente d’actifs marseillais en Angleterre. Une décision prise sans consulter Villas-Boas, qui s’est senti d’autant plus trahi que cette arrivée empiète clairement sur le territoire de son plus proche soutien, Andoni Zubizarreta.

Dugarry n’épargne pas Eyraud

L’OM, depuis cette sortie, est donc revenu dans une période de tension avec un André Villas-Boas dont l’avenir semble désormais en pointillés. De quoi désoler Christophe Dugarry qui, sur RMC, n’a pas mâché ses mots envers Jacques-Henri Eyraud, accusé d’avoir plombé le projet olympien. « Je suis assez sur de ce que je dis, pour moi, les joueurs, ils s’en fichent. Ils sont dans leur projet, ils ont leur ambition personnelle. C’est un sport collectif où il y a beaucoup d’ambition personnelle. A partir du moment où l’entraineur ne modifie rien à sa préparation ou sa façon d’être, cela ne change rien. Par contre, pour les jeunes du centre de formation, les joueurs extérieur, les entraineurs qui suivent, cela renvoie une très mauvaise image du club. C’est ce quoi ce cirque dans ce club. Il y a toujours, ou trop souvent, un cirque. Comment expliquer qu’il y a un vrai projet, il n’y a aucune stabilité. Cela faisait six mois qu’on n’entendait pas Eyraud, il la ramène et c’est le bazar. Pour l’image, c’est terrible », a lâché le champion du monde 1998.

Julien Pédebos

Journaliste à But! depuis 2014