FC Nantes : Cardiff réplique dans l'affaire Sala
par Mathias Merlo

FC Nantes : Cardiff réplique dans l'affaire Sala

Cardiff a porté l'affaire Sala devant les tribunaux anglais. Le fils de McKay avait signé un mandat avec le FC Nantes et West Ham. Une manoeuvre interdite.

 

Dix-huit mois après le décès d'Emiliano Sala (21 janvier 2019), la bataille juridique fait toujours rage entre le FC Nantes et Cardiff. Le club gallois use de toutes les armes pour montrer les irrégularités qui auraient été commises durant les négociations.

Le club de Championship (D2 anglais) vise les agissements de la famille McKay. Après une plainte déposée contre X auprès du parquet de Nantes, pour "des faits d'exercice illégal de l'activité d'agent sportif", Cardiff vient d'apporter l'affaire outre-Manche. Selon l'Equipe, les pensionnaires du Cardiff City Stadium ont saisi la Fédération anglaise.

Les dirigeants gallois ont découvert que Mark McKay avait été mandaté, en novembre 2018, sans date précise, par West Ham afin de mener le transfert de Sala. Ce mandat a été paraphé par David Sullivan, le vice-président du club de Premier League.

Problème, le FC Nantes a également mandaté, durant le même mois, la société Mercato Sports Ltd, pour vendre le buteur argentin. Cette entreprise appartient à... Mark McKay ! Cette pratique du double mandat est proscrite. "Cette découverte est une avancée importante dans le dossier, affirme Me Antoine Vey, avocat français de Cardiff auprès de l'Equipe. Elle conforte Cardiff dans l'idée que le transfert de Sala a résulté d'une série de manoeuvres frauduleuses. Elles ont eu des conséquences sur le plan contractuel mais aussi pénal."

Mark McKay se piège en solo

Toujours dixit l'Equipe, McKay a envoyé une copie de son mandat avec West Ham auprès de Neil Warnock, ex-manager de Cardiff, le 5 décembre 2018. Cette attitude avait pour effet d'accélérer le transfert de Sala, qui brillait sous les couleurs du FC Nantes. Elle va peut-être mener McKay à sa perte.

Par ailleurs, l'enquête ouverte par le parquet de Nantes progresse. Des membres du service juridique de la FFF ont été entendus. Les enquêteurs souhaitaient en savoir plus sur le déroulé d'un transfert, les règlements en vigueur, et sur le rôle des agents. À l'heure actuelle, ils ne comprennent pas la présence d'autant d'intermédiaires sur la triste cession de Sala.