PSG, ASSE, FC Nantes, OM : Roxana Maracineanu évoque la limite de 5000 spectateurs
par Mathias Merlo

PSG, ASSE, FC Nantes, OM : Roxana Maracineanu évoque la limite de 5000 spectateurs

Après la victoire du PSG au Havre, Maracineanu s'est réjoui du retour des spectateurs. Elle laisse la porte ouverte à la levée du cap des 5000 personnes.

Dimanche dernier, le PSG a éclaté une équipe du Havre (9-0) complètement dépassée, dans son stade Océane. Mais, l''information était autre part. Après avoir arrêté la Ligue 1 et la Ligue 2, la France a été le premier pays des cinq grands championnats de football à accueillir des spectateurs au sein d'une enceinte sportive.

Forcément, les 5000 personnes présentes au stade ont poussé leur équipe de coeur. Roxana Maracineanu, ministre délégué aux Sports, a tenu à se féliciter d'un premier retour à la normale dans Le Parisien. "C'est une victoire pour le football français, pour le sport en France, de pouvoir reprendre mi-juillet avec du public dans les stades. Je me réjouis que le sport en France puisse reprendre de façon populaire, avec du public. Nous sommes le seul pays de l'Europe de l'Ouest à pouvoir le faire. Je me réjouis d'avoir veillé à la santé des sportifs, des entraîneurs et des supporters."

Un espoir pour les clubs de Ligue 1 et Ligue 2 de voir la jauge de 5000 personnes s'étendre ?

Désormais, l'ancienne nageuse de haut niveau s'est fixée un nouveau cap pour la reprise de la Ligue 1, et des autres championnats, tous sports confondus, en France. "Nous allons pouvoir reprendre nos championnats, de façon certes plus tardive, mais avec des joueurs frais et heureux de retrouver la compétition, note Roxana Maracineanu. Mon prochain objectif est de voir si les événements sportifs peuvent bénéficier d'une jauge relative à la capacité de l'équipement. Normalement, c'est 5000 personnes maximum jusqu'à mi-août. Mais, il y a une clause de revoyure fixée au 18 juillet. Nous allons en discuter avec les différents ministères concernés. 

Au micro de beIN Sport, Edouard Philippe, ex-Premier ministre et édile du Havre, s'est aussi confié sur cet événement historique. "Comme les spectateurs présents, je suis heureux de revenir au stade, même si pour les joueurs havrais c'est dur face à un beau PSG." Désormais, les supporters attendent la nouvelle directive pour retourner de façon plus massive dans les antres sportives.