LOSC – PSG (0-2) : Neymar n’en est plus à un paradoxe près, la preuve…

true

Le Brésilien du PSG, Neymar, auteur d’une solide prestation face au LOSC, hier soir, présente toutefois de mauvaises statistiques personnelles.

Hier soir, face au LOSC, il a été le principal artisan de la victoire du PSG (2-0). Avec un but par période, et un somptueux au cours du premier acte, d’une frappe enroulée du pied droit en pleine lucarne. On parle ici, et vous l’aurez compris, du Brésilien Neymar qui, de l’avis presque général, a accompli l’un de ses meilleurs matches sous le maillot parisien au stade Pierre-Mauroy.

Le Ney, qui n’en est plus à un paradoxe près, a certes profité des 90 minutes pour affoler les compteurs. Il est ainsi le premier joueur à inscrire au moins 46 buts lors de ses 50 premiers matches de Ligue 1 depuis le Marseillais Gunnar Andersson (47) entre 1950 et 1952, comme l’a révélé le statisticien Opta.

Neymar a également été impliqué sur son centième but en 75 matches toutes compétitions confondues avec le PSG (65 buts, 35 passes décisives).

Du colossal, donc. Mais lorsqu’on s’attarde, en détail, sur les stats du joueur face au LOSC, on ne peut s’empêcher d’être surpris. Pour quelle raison ? Par le ratio ballons gagnés-ballons perdus. Car, tenez-vous bien, l’ancien joueur du FC Barcelone en a gagné aucun et en perdu 20 avec 87% de passes réussies. A noter que Kylian Mbappé ne s’est pas davantage illustré avec 1 ballon gagné pour 15 perdus.

Benjamin Danet

Journaliste et Directeur Général de But!