Nice – PSG (1-4) : il y a quand même un gros bémol à la ballade parisienne

false

Le PSG n’a guère eu à forcer pour ramener trois points de Nice hier soir. Un succès à relativiser, de l’avis général, tant les Aiglons sont passés à côté de leur match.

En ouverture de la 10e journée de L1, le PSG a consolidé sa place de leader en s’imposant facilement à Nice (4-1), emmené par un super Angel Di Maria, auteur des deux premiers buts parisiens. Mais au coup de sifflet final, dans le débriefing du match, l’ensemble des intervenants, sur le plateau de l’émission L’Equipe du Soir, ont surtout pointé les lacunes niçoises. « Les Parisiens ont joué à leur rythme, ils étaient supérieurs techniquement. Mais la faiblesse de la défense niçoise a été incroyable », a noté Bernard Lions.

Des Niçois hors du coup, Malang Sarr en grande difficulté

« Les Niçois étaient privés d’Atal. C’est une perte considérable », a ajouté Sébastien Tarrago. « C’était portes ouvertes. Les Niçois n’ont pas défendu», selon Mélisande Gomez. Bertrand Latour, lui, a relevé les déboires de Malang Sarr, au marquage de Di Maria. « Le PSG s’est balladé pendant une mi-temps avec un Di Maria exceptionnel. Mais il y a beaucoup à dire sur la prestation des Niçois et notamment celle de Sarr, en grande difficulté ». « Nice était trop loin du compte », a résumé Etienne Didot.
Laurent HESS