Lancer le diaporama
PSG : Ben Arfa, les 4 actes de sa prestation très mitigée au Parc OL
+4
LANCER LE DIAPORAMA
par julien.demets

PSG : Ben Arfa, les 4 actes de sa prestation très mitigée au Parc OL

Face à son club formateur, Hatem Ben Arfa tenait l'occasion de marquer des points auprès de son entraîneur Unai Emery.

Une occasion que le meneur du PSG n'a pas vraiment saisie.

Cette fois, Unai Emery a franchi le pas. Confronté au forfait d'Angel Di Maria, l'entraîneur du PSG s'est décidé à titulariser Hatem Ben Arfa contre l'OL. Mieux, l'ancien Niçois s'est retrouvé positionné en meneur de jeu, son poste de prédilection, dans un 4-2-3-1 sur mesure. Mais il faudra encore du temps au numéro 21 pour retrouver l'intégralité de ses moyens...

Lire le résumé de la partie.

[gallery]

Une entame fébrile

Rarement Hatem Ben Arfa n'avait eu autant de pression qu'au coup d'envoi du match de ce soir. Tous les observateurs avaient les yeux braqués sur celui qui effectuait son retour comme titulaire après quasiment trois mois de mise au ban, qui plus est lors d'un choc face à son ancien club. Voilà qui explique peut-être le premier quart d'heure fébrile du meneur de jeu, auteur de plusieurs pertes de balle et d'une faute synonyme de carton jaune.

Du mieux en fin de première période

Les minutes avançant, Ben Arfa a commencé à vaincre l'inhibition qui semblait le paralyser. Jouant simple, presque trop quand on connaît sa capacité à éliminer en un contre un, l'international tricolore s'est evertué à servir ses latéraux afin de donner de l'air au jeu parisien. Cela a plutôt bien fonctionné, HBA donnant du liant au jeu de son équipe et paraissant de plus en plus à l'aise dans ses échanges avec Thiago Motta et Marco Verratti.

Le coup de pompe après la pause

"Je suis mort", a reconnu le joueur de 29 ans, à court de rythme, au micro de Canal+ à la pause. Un aveu dont le début de seconde période n'allait pas tarder à donner la confirmation. Peinant à maintenir le même rythme de course, HBA a semblé à bout de souffle sur une percée plein axe à la 63e minute. Et c'est sans doute ce manque de lucidité qui lui a fait manquer une passe qui s'annonçait décisive vers Lucas. Son coach l'a alors sorti.

Et Meunier brille !

Remplacé peu après l'heure de jeu par Thomas Meunier, Ben Arfa a vu son successeur réussir là où lui avait échoué en se montrant décisif. Après une bonne combinaison avec Serge Aurier en contre-attaque, l'international belge délivre en effet le centre décisif vers la tête d'Edinson Cavani pour le but de la victoire. Un coup porté indirectement au meneur de jeu parisien, auquel Emery risque ne pas offrir une nouvelle chance de sitôt...

Sylvain Opair

Albums Photos