PSG : l’énorme caprice de Ben Arfa

Si le quotidien d’Hatem Ben Arfa est très compliqué depuis le début de la saison au PSG, un caprice l’aurait privé de l’Euro 2016 en France. Explications.

Les petites largesses qui ont fait la réputation Hatem Ben Arfa auraient-elles déjà repris leurs cours en fin de saison dernière ? Si le quotidien d’Hatem Ben Arfa est très compliqué depuis son transfert au PSG cet été, un caprice l’aurait en effet privé de l’Euro 2016 en France. La petite histoire est contée par L’Équipe. Tout content d’avoir retrouvé les Bleus lors des deux rencontres amicales du mois de novembre 2015, l’ancien crack de l’OM n’aurait émis aucune exigence en termes de hiérarchie (titulaire, remplaçant ou même réserviste) mais aurait formulé une exigence au sélectionneur de l’équipe de France Didier Deschamps : être assisté, pendant la préparation et la compétition, par Pierre Maroselli.

Le mystérieux magnétiseur de Ben Arfa 

Âgé de 49 ans, l’ancien défenseur de Bastia et de Rennes se présente comme un magnétiseur et aurait été essentiel dans le retour au premier plan et l’équilibre de Ben Arfa. Sauf que Deschamps a expliqué à ce dernier qu’il lui était impossible de répondre favorablement à sa requête pour ne pas désunir la cohésion du groupe France. A ce moment-là, Ben Arfa lui aurait alors tranquillement répondu que, dans ces conditions, il ne participerait pas à l’Euro… avant de finalement revenir sur sa revendication. Le sélectionneur des Bleus a alors finalement décidé de l’inclure parmi les réservistes. Mais pas plus.

Julien Perez