PSG : Lucas Moura revient sur la fin de son aventure parisienne

false
PSG : Lucas Moura défend et encense Neymar

A l’occasion d’une interview accordée à Globoesporte, Lucas Moura est revenu sur la fin de son aventure avec le PSG. Morceaux choisis.

Le héros Lucas Moura. Hier soir, le Brésilien a réalisé la plus belle performance de sa carrière : inscrire un triplé en demi-finale de la Ligue des Champions et qualifier son équipe de Tottenham pour la finale. Au bout du suspens, les Spurs et Lucas ont réussi à renverser une équipe de l’Ajax, complètement abattue au coup de sifflet final.

Après la rencontre, l’international auriverde a été porté en triomphe par l’Angleterre, mais aussi au Brésil. A cette occasion, le joueur de 26 ans a été invité à réagir sur la fin de son aventure avec le Paris Saint-Germain. « Mes sept derniers mois au PSG ont été la période la plus difficile de ma carrière. Je n’étais plus convoqué pour les matches. Ensuite, l’opportunité Tottenham est apparue. Ils m’ont offert la possibilité de réaliser mon rêve de jouer en Premier League. Maintenant je joue, je suis important pour l’équipe, je marque des buts et j’ai réalisé mon rêve de jouer une finale de Ligue des Champions. Je n’ai jamais cessé de me battre, de travailler, d’y croire. Tôt ou tard, la récompense arrive », a-t-il confié dans une interview accordée à Globoesporte.

Des regrets, l’ailier brésilien en a eu. Du moins sur la manière dont l’histoire avec le PSG s’est terminée. Car avec le club de la capitale, Lucas avec de sérieuses attaches. « Je ne voulais pas partir de la manière dont je suis parti du PSG. Je suis resté là-bas cinq ans, j’ai écrit une belle histoire. Mais comme je l’ai dit, les sept derniers mois là-bas ont été très difficiles. Je n’étais pas convoqué pour les matches. Je sentais pourtant que je pouvais être important, aider. Mais ça fait partie du football. Ça m’a aidé à devenir plus fort. J’en suis sorti plus fort. Je suis arrivé à Tottenham avec beaucoup de motivations, une grosse envie de railler, de faire partie de l‘histoire du club. C’était un rêve que j’avais. » Il pourra se consoler d’avoir fait rêver ses anciens supporters parisiens…

S.T.