RC Strasbourg : comment Pierre Ménès explique la claque à Brest (0-5)

true

Pierre Ménès s’est penché sur la lourde défaite encaissée par le RC Strasbourg mardi à Brest (0-5). Le turnover opéré par Thierry Laurey est notamment pointé du doigt.

Le RC Strasbourg pensait avoir fait le plus dur en décrochant sa première victoire à l’extérieur cette saison en L1 avant la trêve. Il n’en est rien ou presque vu l’ampleur de la défaite enregistrée mardi à Brest (0-5). Thierry Laurey n’a évidemment pas caché sa colère et l’impression d’un travail bafoué.

« C’est une claque comme je n’en avais jamais pris depuis que je suis à Strasbourg. Ça prouve que dans le football, il faut être concentré de la première à la 95e minute, a-t-il affirmé après la rencontre. On a pris une leçon des Brestois à ce niveau-là. Même à 4-0, on les a vus défendre et s’arracher. Ils ne nous ont pas laissé un ballon facile, contrairement à nous. C’est une grosse désillusion pour nous. Tout le monde a été défaillant, l’entraîneur aussi. C’est une bonne leçon. On a donné le bâton pour prendre des coups et Brest s’en est servi. Ça fait mal. »

« La dynamique était bonne, pourquoi changer autant de joueurs ? »

Pierre Ménès s’est penché sur la lourde défaite encaissée par le RC Strasbourg, en pointant notamment du doigt le turnover opéré par Laurey. « À Brest, les Finistériens ont joyeusement dynamité une équipe de Strasbourg hors sujet, avec un turnover opéré par Laurey que j’ai un peu de mal à comprendre, a analysé le consultant de Canal+ sur son blog. La dynamique alsacienne était bonne, avec deux victoires consécutives et une défaite de justesse face à Lyon. Pourquoi changer autant de joueurs ? Comme si des pros n’étaient pas capables de faire trois matchs en huit jours. En tout cas, la sanction a été lourde pour le Racing et Brest continue son parcours épatant et pimpant. »

Bastien Aubert

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013