Stade Rennais : Pierre Ménès s’agace d’une limite qui plombe les Rennais 

false

Pierre Ménès n’est pas passé à côté des erreurs arbitrales fatales au Stade Rennais face à la Lazio Rome en Ligue Europa (1-2). Ce n’est pas tout.

Le Stade Rennais n’est pas en crise. Avant de recevoir le Stade de Reims, dimanche au Roazhon Park (15h), Olivier Létang a fait passer ce message rassurant après la défaite à Rome jeudi (1-2). Pierre Ménès a observé comme beaucoup les erreurs arbitrales qui ont désavantagé le Stade Rennais au Stadio Olympico.

« Rennes aurait dû bénéficier d’un pénalty pour une main évidente d’Acerbi dans sa surface, a-t-il soufflé sur son blog. Le niveau de l’arbitrage dans cette compétition est absolument lamentable. Encore une fois, hier soir l’arbitre a sifflé tout et n’importe quoi des deux côtés. Ce ne sera pas facile à digérer pour des Bretons très frustrés par l’arbitrage ces dernières semaines mais qui doivent aussi se rendre compte de leurs insuffisances. »

Selon ce même Ménès, ces insuffisances du Stade Rennais sont surtout à situer en attaque. « C’était pas mal, mais c’est toujours trop faible devant, affirme-t-il. L’attaque bretonne ne repose que sur Niang, qui ne peut pas et contrôler les longs ballons, et jouer en appui, et prendre la profondeur, et se retourner, et marquer… C’est trop demander. Et les recrues en attaque, que ce soit Tait – catastrophique hier soir – ou Raphinha, ne sont pas au niveau. Cette faiblesse offensive va terriblement handicaper Rennes pour le reste de la saison. »

Bastien Aubert