ASSE (Débat) : Faut-il prolonger Pierre-Yves Polomat ?

Notre débat de la semaine concerne Pierre-Yves Polomat, sorti du placard ces dernières semaines et auteur de prestations remarquées. A prolonger ou non ? Deux journalistes de notre rédaction s’opposent.

Oui, pour assurer ses arrières 

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

« La saison dernière, Pierre-Yves Polomat avait pété les plombs parce qu’il s’était fait insulter en plein match par un coéquipier à qui il demandait de mieux se replacer et d’arrêter de perdre trop vite le ballon : voilà ce qui lui était arrivé, ce qui avait provoqué son renvoi de l’AJA. Mais si Jean-Louis Gasset a décidé de lui offrir une seconde chance à l’ASSE, c’est parce qu’il estime que « Polo » a assez de qualités pour évoluer en L1 chez les Verts, et les prestations qu’il vient de livrer à Bordeaux et à Nice le démontrent. Le Martiniquais a un bon pied gauche, il se projette bien et il est discipliné. En plus, dans le groupe, il ne pose aucun souci. Je ne vois donc pas pourquoi le club ne le prolongerait pas, à 25 ans. A gauche, il me semble être une bonne doublure pour Gabriel Silva, et comme le Brésilien n’en finit plus d’enchaîner les blessures… »

Laurent HESS

Non, je ne pense pas

« Autant je suis favorable à toute prolongation permettant derrière d’avoir un retour sur investissement, autant je ne saisirais pas trop l’intérêt de conserver Pierre-Yves Polomat. Certes, en ce moment, le Martiniquais dépanne. Mais c’est surtout parce qu’aucun jeune n’a sorti la tête de l’eau et que les solutions défensives ne sont pas légions. Mais quelles perspectives « PYP » a-t-il réellement ? Est-ce un joueur de Ligue 1 en puissance ? Peut-être pour jouer le maintien. Pour jouer l’Europe, je suis moins convaincu… A mon sens, il faut savoir tourner la page. Polomat va avoir 25 ans dans moins de dix jours et son expérience est somme toute modeste : trois titularisations cette saison, 47 matches au total depuis ses débuts avec l’ASSE, 50 matches avec des équipes de Ligue 2 (Châteauroux, Laval, Auxerre), beaucoup de blessure et ce « passif » embarrassant qu’il traine depuis son passage à l’AJA. Pierre-Yves Polomat a déjà eu sa chance à l’AS Saint-Etienne. Il ne l’a jamais saisie sur la durée. Je ne pense pas qu’il représente aujourd’hui l’avenir du club. En revanche, s’il reste, il peut entraver les perspectives d’un autre élément plus jeune. »

Alexandre CORBOZ

Laurent HESS

Journaliste à But! depuis 2000