ASSE – Exclu But! : pourquoi ça grogne dans le vestiaire des Verts

true

Des tensions ont été révélées dernièrement entre Stéphane Ruffier et Claude Puel, à l’ASSE. Mais le gardien de but n’est pas un cas isolé chez les Verts.

Sur Twitter, Manu Lonjon, journaliste d’Eurosport spécialisé dans les transferts et qui ne cache pas son amitié avec Stéphane Ruffier, a expliqué dimanche après la défaite de l’ASSE à Montpellier (0-1) que le club forézien était « au bord de l’implosion ».

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

En cause : les résultats, forcément, mais aussi la gestion de Claude Puel. Celle-ci ne plait pas à tout le monde, comme But ! l’avait révélé il y a déjà plusieurs semaines.

Ruffier et Kolo ne sont pas les seuls mécontents

Le groupe avait tout d’abord mal vécu le traitement réservé à Robert Beric, poussé vers la sortie cet hiver. Au même titre que le Slovène, Timothée Kolodziejczak est un joueur apprécié du vestiaire et son clash avec Puel n’est pas sans conséquences non plus. Le défenseur expliquait qu’il n’y avait pas de communication entre le coach et les cadres du vestiaire. Ce que déplorent aujourd’hui la plupart des cadres en question. Parmi ceux-ci, Yann M’Vila, remplaçant à Montpellier, et qui sait très bien que Puel ne compte pas vraiment sur lui pour l’avenir.

L’ancien monégasque s’apprête à faire un grand ménage en fin de saison et beaucoup de joueurs savent déjà qu’ils n’entrent pas dans ses plans à moyen ou long terme. Sont concernés Loïs Diony, Assane Diousse, Jean-Eudes Aholou, Sergi Palencia, ou encore Gabriel Silva.

D’autres se posent des questions, à l’image de Romain Hamouma, en fin de contrat en 2021, comme Stéphane Ruffier. Ce dernier n’est donc en rien un cas isolé. Rien d’étonnant puisqu’à part les jeunes, l’arrivée de Puel n’a été bénéfique à personne, dans un vestiaire où les statuts étaient (trop ?) clairement définis avec Jean-Louis Gasset et Ghislain Printant.

Laurent HESS

Journaliste à But! depuis 2000