ASSE : Jessy Moulin, sa réponse classe à Gilles Favard

true

Chargé gratuitement par Gilles Favard sur Twitter, Jessy Moulin, doublure de Stéphane Ruffier à l’ASSE, a choisi de rester soft dans sa réponse. Tout à son honneur.

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

Gilles Favard aime faire le buzz. A l’occasion du retour dans les buts de l’ASSE de Stéphane Ruffier lors du déplacement à Bordeaux (victoire 1-0 et gros match de Ruffier), l’invité quasi-permanent de la chaîne l’Equipe avait pris pour cible…Jessy Moulin, accusé d’être « un pleureur » et « la taupe du vestiaire stéphanois »

« Le fameux Jessy Moulin 34 ans 20 matchs de L1 …..Ruffier c’est 500 matchs. 7 ans qu’il gagne 10 points par an a ASSE . Vous etes une personne proche de la famille Moulin le pleureur et la taupe du vestiaire de ST ! », avait-il répondu, sur Twitter, à une personne qui osait comparer les deux gardiens stéphanois.

« Le respect, le sport comme j’aime »

Des propos qui ont choqué à L’Etrat, notamment chez les Magic Fans qui tiennent Moulin en très haute estime. En guise de réponses, le Drômois a simplement posté sur Twitter deux vidéos : une où il s’amuse avec son fils, avec le message : « Rien ne peut me gâcher mon premier lundi de vacance », et l’autre où l’on voit les deux grands rivaux que sont Sebastian Vettel et Lewis Hamilton, les pilotes de Formule 1, en train de se congratuler après un Grand-Prix. Avec ce message : « Le respect !!! Le sport comme j’aime… »

Le club aussi a préféré ne pas tomber dans la provoc

« D’après nos informations, Jessy Moulin n’aurait pas souhaité donner suite à cette attaque afin de ne pas tomber dans la surenchère, explique le site Peuple Vert. L’ASSE n’a par conséquent pas réagi. Une attitude qui se respecte, même si nous pensons qu’il est important de répondre à ce type d’attaques quand l’institution « ASSE » ou l’un de ses membres est mis en cause. Quoiqu’il en soit, Jessy Moulin en ressort seigneur, lui. »

Pour rappel, en 2008, Gilles Favard avait été condamné à dix mois de prison avec sursis et 5 000 euros d’amende pour escroquerie.

L.T.

Laurent HESS

Journaliste à But! depuis 2000