ASSE : les enjeux du match contre Toulouse

Les Verts restent sur une vilaine série d’un nul et deux défaites depuis leur victoire initiale à Dijon (2-1). 16es au classement, ils doivent rebondir dès dimanche contre Toulouse avant de débuter leur campagne européenne à la Gantoise.

La trêve internationale n’aura sans doute pas fait de mal à l’ASSE. De leurs propres aveux, les Verts n’étaient pas vraiment prêts physiquement pour débuter la saison, ce qui les a pénalisés lors des premières journées. Certaines recrues sont arrivées tard, certains cadres se sont peu entraînés pendant l’été pour des raisons diverses et variées. Wahbi Khazri, lui, a été lancé dès son retour de vacances, alors que Timothée Kolodziejczak et plus encore Yohan Cabaye n’avaient plus joué depuis longtemps. Pas évident de trouver une homogénéité dans ces circonstances, surtout que l’effectif a été modifié dans ses profondeurs avec 11 recrues dont 5 ont démarré la saison comme titulaires à Dijon (2-1).

Palencia et Aholou sur le flanc, Silva et Monnet-Paquet sur le retour

Le succès en Bourgogne avait mis les Verts sur de bons rails. Mais depuis, il y a eu trois couacs avec un nul arraché contre Brest (1-1) et deux défaites à Lille (0-3) et à Marseille (0-1). Mathématiquement, ce début de saison est le pire depuis dix ans pour l’ASSE, 16e du classement. Une entame qui n’a pas contribué à lever certains doutes sur Ghislain Printant, promu n°1 suite au départ de Jean-Louis Gasset, et dont la grande majorité des supporters et des observateurs se demandent toujours s’il a les épaules d’un n°1. Certains choix du Montpelliérain ont laissé perplexe, notamment en attaque, où le Mercato ne lui a finalement pas permis de recruter le n°9 qu’il espérait, lui qui avait demandé un joueur capable d’apporter de la profondeur. Khazri et Beric devraient donc encore se partager le temps de jeu en pointe, où Bouanga et le jeune Abi sont d’autres options tout comme Diony, qui n’est pas parti, tout comme Diousse et Lacroix, autres « indésirables ».

Printant devra trouver les solutions pour que son équipe retrouve le chemin des filets après deux matches sans but et celui de la victoire, dès dimanche contre Toulouse. Il lui faudra composer sans Sergi Palencia et Jean-Eudes Aholou, blessés à Marseille et indisponibles un bon mois. Dans l’autre sens, Gabriel Silva et Kévin Monnet-Paquet en ont terminé avec leur rééducation. Ils vont pouvoir à nouveau postuler. Des retours qui ne feront pas de mal, en attendant celui de William Saliba, surtout que le rythme va s’accélérer avec l’entrée en lice en Ligue Europa dès jeudi prochain à La Gantoise.

Laurent HESS