ASSE – L’instant Sainté : pas (toujours) facile, la vie d’actionnaire…

true

Chaque jeudi soir, Benjamin Danet, directeur général de But! Editions et supporter acharné des Verts, revient sur l’actualité plus ou moins récente de l’ASSE.

Pour eux aussi, on peut parler d’épidémie. De celle qui vient de gagner la direction de l‘ASSE et qui devrait pousser ses deux hommes forts, Bernard Caïazzo et Roland Romeyer, au confinement (presque) total. Heureusement, pas de coronavirus en vue, mais un quotidien semé d’embûches et une actualité médiatique à vous faire éteindre aussitôt télé, radio ou ordinateur.

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

Roland Romeyer, lui, a (une fois de plus) été victime d’un article du quotidien l’Equipe. « Un papier » qui a certes forcé le trait, mais qui, au moins, a eu le mérite de rappeler au Peuple Vert que notre président aimait bien s’occuper de tout. Dont les contrats, les renouvellements et les prolongations…Problème, le même Roland est allé chercher, voilà des mois, un entraîneur et un directeur général qui aiment travailler à deux. Et pas à trois. Résultat, un coup de gueule savamment orchestré, un relais pas vraiment empreint de solidarité signé Bernard Caïazzo (« Roland cherche à faire du mieux possible. Même si parfois il est un peu interventionniste. Mais Claude Puel, c’est un patron. Il sait que ce sera difficile mais il est motivé. C’est à lui de tout gérer, le recrutement, la formation ») et voilà notre bon président relégué au second plan.

Leur reste l’ASSE, mais c’est déjà beaucoup, non ?

Pas mieux du côté de Bernard Caïazzo, qui a eu la (mauvaise) idée, en cette période pour le moins complexe, de vouloir songer à l’avenir du football français en catimini. C’est à dire avec certains présidents de clubs et pas avec d’autres. Résultat, l’initiative a tout d’abord été condamnée avant d’être abandonnée. Offrant à l’autre président de l’ASSE de nombreux commentaires pas vraiment agréables à entendre.

On a donc aujourd’hui dans notre Forez tant aimé deux actionnaires principaux dépourvus de missions. L’un, qui passait son temps au club, a été prié de passer à autre chose. L’autre, qui rêve d’instances et de commissions, a été critiqué de toutes parts. Leur reste l’ASSE, mais c’est déjà beaucoup, non ?

Vous pouvez désormais vous abonner, ou recevoir un numéro, par mail.

Tout est indiqué sur notre boutique But!

 

Benjamin Danet

Journaliste et Directeur Général de But!