ASSE – Mercato : Ole Selnaes a froissé une nouvelle figure des Verts

ASSE : Ole Selnaes marque (encore), son club n'avance pas

Si Denis Balbir et Fousseni Diawara ne comprennent pas l’attitude désinvolte d’Ole Selnaes, qui veut forcer son transfert en Chine, Patrick Guillou est dans le même cas.

« Casse-toi, traître. » La banderole affichée par des supporters de l’AS Saint-Etienne la semaine dernière à l’endroit d’Ole Selnaes était sans doute trop crue. Reste que la portée du message n’en fut que plus directe : les vrais amoureux des Verts sont déçus par le comportement d’un joueur qui se disait prêt à prolonger et rester fidèle au club ligérien ces mois prochains.

De ces promesses, il n’en était donc rien. Ou si peu, ces belles paroles ayant volé en éclats devant les zéros affichés sur le chèque proposé par le Shenzhen FC cet hiver.

Consultant pour But Football Club, Denis Balbir ne cachait pas son incompréhension pas plus tard que lundi : « Je suis déçu de son attitude. Je pense que le joueur s’est fait monter la tête par ses agents et certains chiffres évoqués. Aujourd’hui, Ole Selnaes est mis de côté. On ne sait pas combien de temps ça va durer vu que le Mercato chinois ne ferme ses portes que le 28 février. »

Fousseni Diawara, autre consultant du BFC, n’a pas dit autre chose mardi : « Je suis très déçu par ce qui se passe avec Selnaes. Quand je vois qu’il veut partir en Chine… Quel gâchis ! Je me demande par qui il est conseillé ! Le championnat chinois est de très faible niveau. Selnaes pourrait jouer en Espagne, en Angleterre, ou pourquoi pas prolonger à l’ASSE et jouer la Coupe d’Europe la saison prochaine. Il est influencé par des conseillers qui ne pensent qu’à leurs commissions. Ils ne se soucient pas de sa carrière. Ils ne veulent qu’une chose : prendre de l’argent. »

Ce mercredi, Patrick Guillou, ancien défenseur de l’ASSE, n’a pas directement cité le milieu de terrain norvégien mais c’est tout comme. « Le mercato hivernal a un peu perturbé les choses. On a l’impression qu’il est fini mais tu as des pays comme le Chine où il est encore ouvert. Il faut éviter toutes les secousses, tous les parasites qui peuvent nuire à la performance collective », a-t-il conclu dans Le Progrès.

Pour rappel, les Verts ont fait face à l’urgence lors de ce mercato hivernal en allant récupérer deux éléments peu utilisés dans leurs clubs respectifs : Valentin Vada (Girondins de Bordeaux) et Youssef Aït Bennasser (AS Monaco).

Pour en savoir plus sur ces deux nouveaux éléments, c’est ici et ici.

JP

Rejoignez notre chaîne But! Football Club pour encore plus de contenus sur le monde du ballon rond.