ASSE – Mercato : une piste estivale ne regrette pas d’avoir zappé les Verts

true

Dans la dernière édition de Nice-Matin, le latéral gauche Olivier Boscagli se réjouit d’avoir préféré le PSV Eindhoven à l’ASSE.

A la recherche d’un latéral gauche, l’ASSE avait envisagé cet été de se tourner vers Olivier Boscagli, mais l’ancien niçois a finalement rejoint le PSV Eindhoven, les Verts recrutant le Péruvien Miguel Trauco. Un choix que l’ancien Aiglon ne regrette pas.

« On n’a pas perdu un seul match en championnat, on est premier ex aequo avec l’Ajax, confie-t-il dans Nice-Matin. On joue le titre et la Ligue Europa, on a gagné nos deux premiers matches dans cette compétition, contre le Sporting Portugal et à Rosenborg. Les séances d’entraînement sont longues, sans répit, ça change de la France. Tout est basé sur la technique. On n’a pas le droit de tacler lors des séances. Ici il faut défendre debout, en avançant toujours. On joue en une touche, à la récupération il n’y a pas de temps mort, c’est du box to box. »

« Le PSV est vraiment un très grand club »

Visiblement, Boscagli s’éclate aux Pays-Bas, lui qui avait mal vécu le départ de Claude Puel à Nice.

« Je ne regrette pas du tout mon choix. Le PSV est vraiment un très grand club. Mes premiers contacts datent du mois de mars. Je n’y croyais pas trop au début mais finalement ça s’est concrétisé. Cela n’a pas été simple, les négociations ont traîné, le PSV a fait preuve de patience. Quand je repense à mes années niçoises, il y a un goût d’inachevé, un peu d’amertume. Nice, c’est mon club formateur, celui où je devais m’imposer mais ça ne s’est pas passé comme prévu. Le départ de Claude Puel m’a fait du mal. »

Laurent HESS